Soutien à 24 médecins généralistes blogueurs pour une Médecine Générale 2.0

Je relaie l’initiative de 24  médecins généralistes blogueurs. Leurs propositions ont pour sujets la formation des médecins généralistes et la lutte contre les, si mal nommés,  déserts médicaux.

Je soutiens cette initiative pour trois raisons:

  1. Nous sommes à la croisée des chemins pour l’organisation de la médecine sur le territoire. Je crois en un monde médical multipolaire. La proposition de mes collègues va en ce sens. Ils proposent la sortie d’un monde hospitalo-centré ou libero-centré pour un monde médical collaboratif à l’image du Web 2.0. La création de structures dédiés aux soins primaires dans toutes ses dimensions aussi bien de soins que de formation et de recherche est particulièrement intéressante et pertinente pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain.
  2. Le projet repose sur l’arrivée de l’université dans la cité. L’idée d’une université hors les murs utilisant tous les outils à sa disposition est une belle et grande idée. Universitariser la médecine générale en son lieu d’exercice est essentielle. J’avais initialement vu dans le texte beaucoup d’attaques contre ce que je suis, un universitaire. Passer la première réaction épidermique, le souhait de ces jeunes médecins de s’intégrer dans un parcours universitaire me fait imaginer que peut être malgré tout ses défauts le système hospitalo-universitaire, à condition d’être rénové pour devenir médico-universitaire, peut encore faire rêver. Je trouve ce challenge excitant.
  3. Enfin, ce projet vient de la base. Dans un pays qui aime voir dégouliner le savoir et les décisions du sommet vers les pieds, il est bon et sain que des soutiers montrent qu’ils ne sont pas qu’une force d’opposition attachée à de fantasmatiques privilèges, mais une vraie force de propositions. Il y a dans ce projet une véritable envie de construire une médecine collaborative où chaque acteur est respecté pour ce qu’il est dans sa diversité et sa richesse pour le bien du malade.

Vous trouverez le texte ici au format Pdf et sur les blogs des créateurs de ce texte dont la liste est:
AliceRedSparrowBoréeBruit des sabotsChristian LehmannDoc MamanDoc SouristineDoc BulleDocteur MilieDocteur VDominique DupagneDr CouineDr FoulardDr Sachs JrDr StéphaneDzb17EuphraiseFarfadocFluoretteGéluleGenou des AlpagesGranadilleJaddoMatthieu CalafioreYem

Pour soutenir cette plateforme c’est ici.

Je finirai en remerciant ces médecins de m’avoir donner l’opportunité de les soutenir dès le lancement de leur initiative.

Ce contenu a été publié dans Medecine, Médecine humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Soutien à 24 médecins généralistes blogueurs pour une Médecine Générale 2.0

  1. Ping : 24 médecins généralistes blogueurs pour faire renaître la médecine générale | Antisèches de consultation en médecine générale

  2. Bonjour PerrUche,

    Merci pour ton soutien. Tu es à ce jour le seul professeur des Universités à nous avoir soutenu. Je me souviens que lorsque nous t’avons associé à nos débat sur nos propositions, tu n’étais pas convaincu et tu nous as fait des remarques pertinentes. C’est l’occasion de te remercier une fois de plus, toi qui regarde « souvent vers le haut et tente régulièrement de changer de point de vue » (ta page A propos), deux qualités pas si répandues.

    • PUautomne dit :

      Je vous remercie d’avoir eu confiance en moins pour me faire partager votre projet en avant-première. C’est peut être ce recul, qui m’a permis de comprendre votre démarche, mais aussi la lecture des blogs des uns et des autres. Je suis convaincu, que sans la lecture régulière des uns et des autres, je n’aurai probablement pas compris la démarche. Je n’aurai qu’un conseil pour mes pairs avant qu’ils ne portent un jugement sur vos propositions, c’est de se plonger dans vos vies, vos angoisses, vos questions, les insuffisances de la formation actuelle, mais aussi peut être ses forces, car je suis convaincu qu’il y en a. Comment connaitre la vie d’un MG en 2012 en France? Il suffit de vous lire (les 24 mais pas seulement, je conseillerai aussi Doc du 16), vous voire échanger sur le gazouilleur. Encore une fois je crois que le grand intérêt de ce texte est de montrer qu’il y a une volonté de faire autrement et des pistes. Je pense que la prochaine étape est l’expérimentation, pas à l’échelle d’un lieu, mais d’une région avec une ou deux universités prêtes à tenter le coup. Mais c’est une autre histoire.

Laisser un commentaire