La réponse de mon petit jeu pour me remettre

Il fallait évoquer une protéinurie orthostatique. Pour la confirmer, il suffit de faire une protéinurie sur un échantillon d’urine du matin puis sur un échantillon d’urine après 3 heures d’orthostatisme.

J’explique ceci à la jeune fille et sa mère. Je suis sur de mon coup. La mère me regarde un peu stupéfaite, on passe de Dr House à faire pipi avant de se lever et après trois heures d’effort modéré, beaucoup moins glamour. Je sais mais bon ce n’est pas utile de faire un bilan immunologique juste pour ça, désolé.

Voici les résultats.

PU ortho avantPU ortho après

Et voilà, le diagnostic le plus cheap de la néphrologie est confirmé, protéinurie orthostatique.

Il s’agit d’une affection bénigne. Elle ne nécessite pas de prise en charge particulière, ni de suppléments d’investigation. Il faut juste s’assurer de l’absence d’évolution. En pratique, je conseille de réaliser une protéinurie sur échantillon, un ECBU et une créatininémie annuelle jusqu’à négativation de la protéinurie. En cas de symptômes, en particulier apparition d’œdème, d’une hématurie ou de douleur, il faut rediscuter le diagnostic.

C’est une vieille entité clinique, décrite pas Pavy en 1885. Il s’agit probablement de la première cause de protéinurie asymptomatique chez les adolescents et les enfants. Après 30 ans, on estime qu’elle n’existe plus. Sa physiopathologie est toujours inconnue. L’hypothèse hémodynamique est la plus probable, essentiellement par l’association possible avec un syndrome casse-noisette. Pour en savoir un peu plus, je vous conseille cette revue néerlandaise.

La protéinurie orthostatique est un diagnostic simple, il suffit d’y penser. Il permet d’éviter nombres d’investigations inutiles. J’adore les zèbres, mais j’arrive encore à penser aux chevaux quand j’entends le bruit du galop.

« Quand vous entendez un bruit de galop, pensez à des chevaux plutôt qu’à des zèbres »

Il faut toujours penser à ce diagnostic devant une protéinurie isolée chez un adolescent.

Ce contenu a été publié dans Medecine, Néphrologie, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La réponse de mon petit jeu pour me remettre

  1. Rondoudou dit :

    Le lien de la revue néerlandaise ne marche plus, serait-il possible de l’avoir ? merci

Laisser un commentaire