Semaine 18

Une revue de web courte cette semaine pour cause de vacances et de connexion internet très lente.

Médecine

L’alcool (la vodka), c’est pas bon pour la santé.

Prévenir le syndrome hémolytique et urémique (SHU) épidémique, aussi simple que quelques bons lavements au PEG? Peut être, cette petite étude le suggère.

Méta-analyse de méta-analyses sur les traitements des maladies psychiatriques, une combinaison psychothérapie-pharmacologie semble la voie de l’avenir. Il faudrait que les qualités des études s’intéressant aux approches médicamenteuses et ceux de la parole s’ajoutent pour avoir des essais parfaits.

Une étude qui montre qu’il faut toujours se méfier des articles avec des divergences (randomisation pas claire, chiffres différents entre figures et tableau, etc). Les auteurs s’intéressent à l’effet des cellules souches sur la fonction cardiaque. Leurs résultats montrent que les études sans divergences ne montrent aucun effet des cellules souches alors que celles avec des erreurs factuels identifiables ont l’effet le plus important. Ce travail dit deux choses, la qualité de la forme de l’article et sa cohérence interne sont importantes à analyser et probablement un gage de qualité du travail expérimental. Deuxièmement, pour l’instant les cellules souches ne sont pas un traitement efficace de l’insuffisance cardiaque. Cet article arrive à un moment critique pour un équipe pionnière dans le domaine.

Le patient expert est très à la mode actuellement. Des formations se montent, sa place tend à être reconnue dans les instances. Il reste à évaluer son utilité dans la prise en charge des pathologies chroniques. C’est le but de cette étude chinoise dans le diabète de type 2. Le critère principal d’évaluation est modeste, baisse de l’hémoglobine A1c à 12 mois, l’intervention est randomisée et consiste en des entretiens téléphoniques avec un patient expert formé. Le résultat est décevant: pas de différence entre les groupes de patients discutant avec l’expert et les malheureux abandonnés. Ce travail est important car il permet d’avoir des données qui sortent du « mais bien sur ça ne peut qu’être bien ». Cette approche d’amélioration du soin est évaluable et à la lecture de cet article, elle n’apporte rien pour l’instant.

Une étude passionnante qui montre comment la prise d’un médicament (ici une statine) a un impact négatif sur l’observance des règles hygiéno-diététique (poids et ingestion de gras). Le médicament me permet de ne pas modifier mes habitudes. Un article majeur pour la mise en place de politique de santé publique et pour comprendre pourquoi l’augmentation des prises médicamenteuses ne s’accompagne pas forcément d’un bénéfice en terme de santé.

Un bon diagnostic est important pour la prise en charge d’un patient. J’aime faire des diagnostics et de préférence le bon. Cette étude américaine nous apprend l’humilité. Elle estime que 1 diagnostic sur 20 serait erroné aux USA. Il n’y a pas de raison que nous soyons meilleurs. Ce genre d’articles doit nous pousser à être encore meilleurs.

Science

Quand j’étais gamin, j’avais été très impressionné par les photos des forêts soumises aux pluies acides en Allemagne. Le réchauffement climatique a un effet inattendu sur les pteropodes (des escargots marins). L’augmentation de CO2 dans l’atmosphère s’accompagne d’une augmentation de l’acidité de l’océan. Elle attaque la carapace des ces animaux de façon très importante, du moins dans l’Oregon. Nous avons maintenant les océans acides. Ceci pourrait laisser froid mais quand on sait que ces bestioles sont la nourriture des saumons, on imagine les impacts de leurs disparitions sur l’écologie océanique.

Comment le cancer du sein métastase? Une question importante si il en est. Une équipe montre que la production d’un miRNA (miR-105) par les cellules tumorales et sa libération sous forme de microvesicules va désorganiser la barrière endothéliale et favoriser la formation des métastases. Ce travail s’il est confirmé permettra de prédire les tumeurs à risque métastatique nécessitant un traitement plus énergique et une surveillance rapprochée. On peut espérer aussi une nouvelle piste thérapeutique pour réduire le risque.

Important article pour notre compréhension des interactions métabolisme/vieillissement et le rôle de LMNA (gène muté dans la progéria). Une équipe montpellieraine a généré des souris exprimant soit l’isoforme  progérine soit l’isoforme lamine C normalement codée par LMNA. Les souris exprimant la lamine C sont obèses mais vivent plus longtemps alors les souris exprimant progérine meurent précocement mais maigres. Comme quoi on peut être gros et vivre vieux en étant une souris…

21 ans après sa découverte, PKD1, le gène le plus souvent muté dans la polykystose rénale autosomique dominante, n’a pas fini de nous livrer toutes ses fonctions. Deux groupes viennent de montrer que les polycystines jouent un rôle important dans la mise en place du système lymphatique chez le poisson zèbre et la souris. Il y a des jours où je me dis que j’ai bien fait de changer de champs de recherche, même si je sens que je vais être rattrapé bientôt par mes vieux centres d’intérêts. La science a ceci de fascinant qu’un sujet n’ai jamais épuisé.

Un éditorial dont le titre incite à la lecture: la force de la curiosité.

Cette note a été écrite avec l’aide de ce magnifique paysage.

pour blogEt mes remerciements à Dominique Dupagne qui a parlé de ce lieu dans sa chronique de la TAC.

Ce contenu a été publié dans revue de web, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire