Comment twitter m’a aidé à la déconnexion

christ2014J’aurai pu passer des vacances connectées, à suivre fébrilement l’activité de twitter, des blogs, etc. J’étais bien parti pour. Le WiFi généralisé même de piètre qualité permet le maintien de la connexion. Heureusement, j’ai eu la bonne idée de tweeter ça.

Ces tweets m’ont valu un retour comme attendu fort amène et sympathique. J’ai mollement répondu et puis j’ai laissé tombé. Il était  plus intéressant de profiter de ma petite famille, de ces instants ensemble, loin de la pression du travail. J’en avais prévu, je n’ai rien fait, sauf regarder quelques mails. J’ai surtout lu, marché, nagé. J’ai réussi à lire tout ce qui était prévu et même un peu plus.

J’ai passé d’excellentes vacances loin de twitter, des blogs, avec Kafka, Melville, Mann et quelques autres.

montagne2014La tête dans les montagnes et les pieds dans l’adriatique.

lido2014Je remercie chaleureusement les personnes qui ont répondu de façon lapidaire et désagréable ou retweeté les réponses à ces tweets. Ils m’ont permis de façon bien involontaire de profiter de ces quelques semaines de paix, loin des réseaux, avant une rentrée qui s’annonce chargée.

lagune 2014

Note écrite avec l’aide de BFE

 

Ce contenu a été publié dans Blog, voyage, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Comment twitter m’a aidé à la déconnexion

  1. Fwilmart dit :

    Pour paraphraser Jean Christophe Bailly, quel bonheur d’être discret et de bailler aux corneilles … Après de bonnes lectures ! De l’art de la déconnexion !

  2. Docteur_V dit :

    Bonjour,
    Pour l’instant Twitter m’apporte plus qu’il ne m’énerve ou m’agace, mais je prends des béta bloquants, ça aide 😉
    Depuis que tu n’y es plus il m’apporte moins. Ton ouverture sur le monde médical et artistique me manque. Je tenais à te le dire.

Répondre à PUautomne Annuler la réponse.