KANK un gène manque et le glomérule laisse filer les protéines

Source : JCI – KANK deficiency leads to podocyte dysfunction and nephrotic syndrome

Très bel article conduisant à la découverte d’une nouvelle famille de protéines importantes dans la fonction podocytaire chez l’homme, la drosophile, le rat et le poisson zèbre. KANK 1, 2 et 4 sont les 28,29 et 30é gènes responsable de syndrome néphrotique quand ils sont mutés.

Ce contenu a été publié dans Néphrologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire