Un exemple de Big Data pour faire des Time-Lapses

Le volume de photos mise en ligne a permis à cette collaboration Google/université de Washington de mettre au point un protocole pour générer des time-lapses des lieux les plus fréquentés dans le monde. Leur technique marche  bien et certains résultats que vous pouvez voir dans la vidéo sont assez impressionnants.

Ce travail est une belle illustration de l’utilisation à notre insu de la quantité de données que nous laissons sur la toile. Peut être y a t il une de vos photos dans un des films générés. Ce qui pose d’intéressantes questions de droits. Je présume que les conditions d’utilisation de picasa, que vous n’avez pas lu, permettent cette utilisation sans recours.

Les auteurs montrent la puissance du système mis en place, mais de façon instructive les situations où ça marche pas. Les échecs pour des données qui semblent simples, comme la photo du taureau, montrent bien qu’on ne peut pas tout faire non plus avec de la big data picorée sur l’internet. C’est un outil pas une panacée.

Quand on met en parallèle ce travail et notre débat national stérile sur les programmes du collège, on mesure que manifestement certaines personnes n’ont pas pris conscience du monde dans lequel nous sommes en train d’évoluer.

Plutôt que de se battre pour faire apprendre le latin ou le grec, il serait plus intelligent que nos chères têtes blondes apprennent un ou des langages de programmation, de préférence libre et évolutif. Je suis convaincu, qu’ils y prendraient plus de plaisir, ils toucheraient du doigt de façon immédiate l’importance de l’orthographe et de la syntaxe. Notions qui sont si importante dans la bonne maitrise de la langue française. La compréhension de la logique du code fera une grande différence dans l’avenir.

Source : Time-lapse Mining from Internet Photos

Ce contenu a été publié dans informatique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire