Le paracétamol comme perturbateur endocrinien

Source : Prolonged exposure to acetaminophen reduces testosterone production by the human fetal testis in a xenograft model

Cet article va avoir un grand retentissement médiatique. Demain matin, vous n’échapperez pas à cette information. Le paracétamol pris pendant la grossesse est responsable d’une diminution de la production de testostérone fœtale. Est ce que ceci est grave, je n’en sais rien. Ce qu’il y a de sur c’est que l’on va vite extrapoler sur les possibles effets sur les défauts de migration des précieux testicules de nos jeunes mâles voir de leur potentiel reproducteur ultérieur et que dire des risques chez l’adulte.

Le paracétamol comme source de la déchéance du mâle occidental, il faut peut être le souffler à M. Zemmour, il pourra proposer à M Even une écriture à 4 mains sur ce complot contre la virilité par big pharma.

 

Ce contenu a été publié dans Medecine, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le paracétamol comme perturbateur endocrinien

  1. http://www.lecrat.org/articleSearch.php3?id_groupe=12
    « A ce jour, les données cliniques disponibles sur le rôle éventuel du paracétamol en cours de grossesse dans l’apparition de cryptorchidies chez les fœtus masculins sont contradictoires et ne permettent pas d’établir l’existence d’un lien de causalité. »
    Un article de plus dans le sens de la cryptorchidie… Mais c’est de la xénogreffe de testicule foetal, ils omettent le passage transplacentaire.

    Merci pour l’info en tout cas !

Laisser un commentaire