Est ce qu’internet est démocratique? La réponse de Carlo Ginzburg

La fabrique de l’histoire pour sa dernière semaine de la saison commence brillamment avec 25 minutes d’interview du grand historien italien Carlo Ginzburg. Si vous voulez entendre parler intelligemment d’histoire, de recherche et de vérité, vous devez écouter cette émission. Le plus surprenant de l’interview est sa réflexion sur le web:

« Le message d’internet est ceux qui ont, auront. »

Je vous conseille d’avoir à l’esprit cette  phrase la prochaine fois que vous vous baladerez sur les réseaux. Elle est d’une grande profondeur. Internet est trop souvent perçu comme un lieu de facilité, un lieu de détente, il peut l’être. Pour en tirer le meilleur parti, pour qu’il ne se limite pas à être une immense base de données, complément de notre mémoire défaillante, il faut apprendre à l’utiliser. Internet est le lieu qui devrait aiguiser notre esprit critique et nous donner envie de nous coltiner avec la différence. Pour pouvoir utiliser au mieux ce formidable outil, il faut des connaissances et de la réflexion. Paradoxalement, alors que c’est un lieu de l’immédiat, nous devrions toujours tourner sept fois notre clavier avant d’écrire n’importe quoi. Le lieu perdrait en spontanéité mais gagnerait en convivialité et en ouverture vers l’autre. Ceci devrait être notre objectif à nous universitaire, fournir les outils intellectuels pour affronter au mieux la déferlante informationnelle du réseau et maitriser le discours.

Cette interview est très stimulante. Je vous offre les deux minutes sur internet, j’espère qu’elles vous donneront envie d’écouter la suite.

 

Ce contenu a été publié dans Blog, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Est ce qu’internet est démocratique? La réponse de Carlo Ginzburg

  1. Ronronnements à la lecture de ce texte et à l’écoute de ce deux-pattes de qualité (Carlo Ginzburg).

  2. LVIN dit :

    « affronter au mieux la déferlante informationnelle du réseau et maitriser le discours. » Encore une fois, le milieu universitaire montre qu’il n’a pas compris la logique de réseaux.

    Il ne s’agit pas d’affronter mais d’éduquer sur les outils qui existent déjà pour filtrer l’info et remettre le choix de l’utilisateur au centre.

    Maitriser le discours ?! Vraiment ? Commençons par maitriser l’outil. LeS discours ne se maîtrisent pas sur la toile, ils se catalisent par l’intermédiaire d’autres discours ou d’algorithmes (qui sont également du discours).
    Une logique descendante est intenable sur le Web ne serait-ce que simplement en terme d’infrastructure technique.

    Pour finir: « Le lieu perdrait en spontanéité mais gagnerait en convivialité et en ouverture vers l’autre. » Vous avez une définition de la convivialité assez étonnante.

  3. Ping : Pour vous convaincre que dans SHS, il y a bien science. | PerrUche en Automne

Répondre à aramzacharEschylle Annuler la réponse.