Une goutte atypique

Petite consultation du matin, un patient standard de néphrologie, transplanté, diabétique, coronarien, valvulopathe, insuffisant cardiaque et artériopathe, on rajoute une altération du débit de filtration glomérulaire par récidive de sa néphropathie et nous obtenons un patient simple. Il a eu des vacances un peu mouvementé, le conduisant deux fois à l’hôpital proche de son lieu de villégiature. Tout commence par une crise de goutte qui pousse le médecin consulté à introduire de la colchicine qui fut mal tolérée, poussée d’insuffisance rénale aiguë fonctionnelle. La diarrhée est une complication classique des poisons du fuseau. Quelques jours plus tard un œdème aigu du poumon lui fait retrouver le chemin de l’hôpital. Les choses se passent bien et je le revois pour adapter son traitement. Sa seule plainte est de toujours avoir LA crise de goutte. Début juillet, j’avais déjà noté cette douleur du gros orteil, déjà étiquetée goutte par son médecin traitant et traitée comme telle. Je n’avais pas regardé son pied, préoccupé par une dégradation de la fonction rénale.

A l’interrogatoire, la plainte est atypique, une douleur fluctuante surtout la nuit, l’obligeant à se lever. Je regarde son pied. Il me dit avoir vu un chirurgien qui a dit qu’il n’y avait pas de problème. L’ongle de son premier orteil est franchement anormal et bouge un peu trop. Va falloir y mettre les mains avec une pince et des ciseaux.

Après le découpage de l’ongle, je découvre les raisons des douleurs actuelles qui ressemblent forts à celles dont il se plaint depuis Juillet. Une goutte atypique pour le moins. Je m’en veux de ne pas avoir regardé son pied, il y a deux mois. Je lui aurais probablement évité pas mal de désagrément.goutte_atypique

Une petite radio pour voir l’os qui confirmera que c’est probablement plus un problème vasculaire qu’autre chose. Vous remarquerez les magnifiques vaisseaux calcifiés de cet avant pieds.

goutte_atypique_bJe le confie à mes collègues plus spécialiste du pied diabético-vasculaire que moi.

On ne le répétera jamais assez, il faut regarder les pieds des patients surtout des diabétiques. Il faut vérifier l’intégrité des ongles et si ils bougent ne pas hésité à regarder dessous.

Ce contenu a été publié dans Medecine, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Une goutte atypique

  1. Little dragon dit :

    Bonjour
    Euh, mais en fait c’est quoi ? Un abcès ? Une nécrose d’origine vasculaire ?

    • PUautomne dit :

      Probablement un peu des deux, vu l’état des vaisseaux il y a probablement un rôle de l’ischémie et en plus je pense que c’est infecté.

  2. Safia dit :

    Bonjour,
    Puis-je faire profiter de ce cas à mes confrères PUautomne?
    Je mentionnerai bien sûr la source.
    Merci d’avance.

  3. christa dit :

    suite : IRM = ostéite première +- deuxième phalange gros orteil

Répondre à PUautomne Annuler la réponse.