Contre les idées reçues concernant les frais d’inscription dans l’enseignement supérieur

C’est la rentrée et parmi les marronniers classiques nous n’échapperons pas à la discussion sur les frais d’inscriptions avec les tenants du on change rien, ceux du faut les augmenter et ceux qui ne pensent rien. Remarquez, il semble qu’actuellement l’agitation porte plutôt sur l’accès au master. Je reconnais que j’ai tendance à trouver les frais d’inscriptions incroyablement bas quand je compare au monde anglo-saxon. Je faisais parti de ceux qui pensaient que faire un peu plus payer responsabiliserez les étudiants. Et puis j’ai lu ça Doit-on faire les frais des droits d’inscription ? – La Vie des idées.

Je conseille fortement sa lecture. Ça dynamite notre prêt à penser. Ça conforte l’idée que notre système n’est pas raisonnable avec son ni-ni qui ne fait qu’engendrer de la reproduction sociale. Le débat est plus complexe qu’il n’y parait et la comparaison entre les trois mondes est très intéressante pour alimenter la discussion. Il s’agit d’un très bon texte pour aller plus loin que « suffit de faire payer pour motiver ». Le monde scandinave est séduisant mais il faut tenir compte du contexte sociologique et culturel de ces états. Je ne suis pas sur que les états-unis et le Danemark soit deux pays totalement comparables. L’exportation d’un modèle ne signifiera pas la réussite comme par miracle. En tout cas, on doit pouvoir faire mieux, en prenant des décisions.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire