« Alf Leila Wa Leila » interprétée par Oum « Kalthoum » et revisitée par Ibrahim Maalouf

L’immense diva égyptienne dans une composition envoutante de 1969, quelle bonne année…

Vous devez écouter la magnifique transcription jazz de ce monument de la musique orientale par l’inspiré Ibrahim Maalouf.

Il sort dans le même temps un album plus dans la lignée d’Illusions. Un petit échantillon

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Ce contenu a été publié dans musique, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à « Alf Leila Wa Leila » interprétée par Oum « Kalthoum » et revisitée par Ibrahim Maalouf

  1. adile dit :

    Cher Stéphane vous vous intéressez a la musique arabe, ca fait vraiment plaisir

  2. K dit :

    C’est excellent! merci!
    Qu’elle idée géniale de « traduire » Oum Kalthoum en jazz, mais bien sûr! ses chansons (ou suites musicales comme dit Maalouf) débordent d’idées et de motifs musicaux. Je pense que les compositions d’Abdel Wahab surtout se prêteraient bien à ce genre d’exercice puisqu’elles se rapprochent pas mal du système musical occidental. Mes chansons préférées de Oum Kalthoum restent celles composées par Riad Al Sounbati (« Al Atlal » est en haut de la liste)…
    Il est trop fort ce Maalouf!

Répondre à K Annuler la réponse.