Est ce qu’une mauvaise expérience du patient est une erreur médicale?

Je n’ai pas de réponse à cette question.

Je ne peux que vous engager à lire cette très bonne note de blog. Elle s’appelle la dernière checklist. Elle pointe brillamment tous les petits dysfonctionnements qui font de l’expérience hospitalière du patient et de ses accompagnants un vrai cauchemar parfois, alors que le soin a été de qualité. Rien ne remplace l’expérience de son hospitalisation ou de celle d’un proche pour nous rappeler aux attentes simples des gens que nous soignons. Peut être faut il mettre tous les soignants en situation pour les sensibiliser, de façon régulière, car nous oublions.

Je traduis ces conseils qu’il faudrait afficher dans toutes les salles de détentes de tous les hôpitaux.

  • Traitez avec respect et dignité le patient, comme vous le feriez avec un proche que vous aimez.
  • Soyez gentil et honnête.
  • Ne vous précipitez pas (devant un arrêt cardiaque vous avez une wild card).
  • Faites que le patient soit à l’aise.
  • Entendez (prenez les en compte) les angoisses et peurs.
  • Ne vous cachez pas derrière l’écran de l’ordinateur.
  • Encouragez les patients à poser des questions.
  • Notez vous en fonction de vos sentiments en sortant de la chambre, de la salle de consultation, du box des urgences, de la salle de dialyse, etc. Si vous partez avec le sourire, donnez vous un 17/20 (on peut toujours faire mieux, en cherchant bien).

Certains penseront que ces conseils ne devraient pas être rappelés. Le principe de la check list est de rappeler des évidences que nous oublions pris dans la presse de l’hôpital.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Medecine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Est ce qu’une mauvaise expérience du patient est une erreur médicale?

  1. Arcimboldi dit :

    Merci, encore.

  2. doume dit :

    J’ajoute :
    -commencez par écouter le patient et croire ce qu’il vous dit
    -sachez dire quand vous ne savez pas et acceptez que, pour certaines maladies rares, le patient en sache plus que vous.

  3. Ping : Aéronautique et anesthésie | hic & nunc

Laisser un commentaire