Mon album de l’année

Cette année aura été, grâce à un lecteur que je remercie chaudement, la découverte d’un immense musicien: Kamasi Washington. Son album, The Epic est fabuleux. Lors de la première écoute, j’ai été subjugué par les couleurs, le sens du rythme, la diversité dans l’unité, le talent des musiciens réunis. J’avais peur d’être moins enthousiaste après de multiples écoutes, depuis 4 mois, il est en permanence prés de ma platine et rien n’arrive à le déloger. Plus je l’écoute, plus j’apprécie. Il invente un nouveau jazz. J’aime cette musique qui renait sans cesse de ses cendres.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Je pense à Sun Ra, superbe album live sortit cette année de nul part, mais aussi à Marcus Miller, aux grands noms de la soul (Gil Scott-Heron en tête), à Duke Ellington pour le talent d’écriture et la direction musicale impeccable et Gil Evans pour les arrangements somptueusement dégoulinants de cordes. Kamasi Washington fait renaitre la grande formation jazz avec pour nous faire bouger et réfléchir. Il construit des écrins pour ses solos furieux qui montrent que nous vivons une époque bénie d’instrumentistes incroyables. Il y a du Coltrane, du Shepp dans son saxophone.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

J’aime beaucoup cette musique. Tous les morceaux sont beaux. J’aurai vraiment du mal à en choisir un seul.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

En dehors de cet album, j’ai écouté plein de trucs très bien cette année, Maalouf, Pourquery, Meldhau, Sun Ra, Hamasyan, Tzur, Parisien, Marsalis et bien sur John Zorn, beaucoup de Zorn (encore un saxophoniste hyperactif).
Un petit dernier pour la route jusqu’en 2016:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Sinon je n’ai pas fait qu’écouter en boucle Kamasi Whashington et Zorn cette année, j’ai un peu lu. Pas assez, comme toujours, j’ai commencé l’année avec Leo Perutz et son Maitre du jugement dernier pour finir avec des nouvelles de Lu Xun (Le journal d’un fou). J’aurai lu de la très bonne science fiction, Silo de Howey, un peu de Zelasny, the expanse de Corey, du Hamilton, Tau Zero de Poul Anderson, une relecture de Dune et quelques autres), de l’excellente fantasy (Scott Lynch, le remarquable Jaworski), des uchronies (Wagner et O’Malley), des histoires de familles (Perec et « Papa tu es fou » de Saroyan), du Kafka, les œuvres complètes d’Isaac Babel (un véritable génie, tout est bon pour ne pas dire excellent), encore du russe avec Pouchkine et Akounine enfin du Virginia Woolf et sa phalène et bien sur Carver. Puis des petites choses comme le « Lire au cabinet » de Miller ou une lettre d’amour qu’on rêve de recevoir « Pas dans le cul, aujourd’hui » de Jana Cerna, un remarquable essai que je conseille à tous « Sapiens » de Yuval Noah Harari. J’ai lu d’autres choses mais j’en ai déjà parlé.
Je me suis bien amusé cette année. J’espère que 2016 sera aussi riche en belles découvertes littéraires et musicales. Comme je suis atteint du Tsundoku, je ne suis pas inquiet, seul le temps me manque.

Je vous souhaite plein de bonnes écoutes et lectures en 2016, et la santé, surtout la santé. Il est important d’être en forme pour profiter de ce truc formidable qu’est la vie.

PS à Doc du 16: Je m’excuse de finir l’année sur du non médical, je sais que vous n’aimez pas quand je sors de mes clous néphrologiques mais je n’arrive pas à me contrôler.

Ce contenu a été publié dans Livres, musique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Mon album de l’année

  1. Nicolas dit :

    Et moi, j’aime (limite, je prefere) quand vous parlez d’autres choses que de néphrologie. Surtout pour parler de Kamasi Washington!

  2. Pascal CHARBONNEL dit :

    comment avez vous le temps de lire tout cela ?

Répondre à Pascal CHARBONNEL Annuler la réponse.