Un an plus tard, que veux me dire ce patient ?

L’année dernière, j’avais fait une note pour illustrer la communication non verbale avec les patients, ici par le biais d’un cadeau. Ce sympathique patient qui m’offre de l’huile d’olive, l’année dernière, me l’avait amené dans ce contenant. Pour un transplanté hépatique, c’était amusant. Depuis, nous avons un peu discuté de sa consommation d’alcool et il fait un véritable effort. En plus, il est diabétique. Cette année, il m’a amené en même temps que son bilan biologique avec une HbA1c à 10% et une glycémie à jeun à près de 1,9 g/l, l’huile d’olive la dedans.

20160317_121322Cette fois ci j’ai parlé immédiatement de l’importance de l’équilibre glycémique, j’ai un peu ajusté son insulinothérapie et je lui ai demandé de revoir son gentil endocrinologue qu’il avait oublié depuis 2 ans.

J’attends avec impatience l’année prochaine, pour savoir quel problème il faudra aborder…

Ce contenu a été publié dans Medecine, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un an plus tard, que veux me dire ce patient ?

  1. adèle dit :

    Et aussi replacer dans la boucle le généraliste, qui, par sa proximité, a peut-être des connaissances autres sur le patient et son environnement, expliquant les freins à un comportement optimal pour sa santé.

Laisser un commentaire