Pejac ou le street art que tu n’enfermeras pas dans une galerie

Ce mec a un talent hallucinant.

Vous lui donnez un mur dans un camps de réfugiés palestinien en Jordanie, un cutter et il fait ça. C’est beau, poétique, émouvant.

La classe.

8f21969ba8f4d4e36c52d3c843d9f30a 51769f7e850df38c258ad1d079681212

Ce contenu a été publié dans street art, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire