Je devrais pas mais j’ai pas pu résister à cette figure sur la vaccination.

Vacciner ou ne pas vacciner ?

Voici une figure qui répondra à l’intérêt de la vaccination de masse aux pays-bas. Chacun la lira comme il voudra. Certains y verront une démonstration de l’absence d’intérêt de la vaccination contre la rougeole, d’autres une confirmation de l’intérêt de la stratégie vaccinale de masse.

En bleu, le pourcentage de la maladie comme cause de mortalité infantile, en rouge la couverture vaccinale.

mortalité_vaccinLes auteurs concluent à l’efficacité de la stratégie pour réduire la mortalité infantile de la vaccination. Elle a sauvé 9000 vies de petits néerlandais (essentiellement de la coqueluche et de la diphtérie).

vaccinationCet article montre l’intérêt de la stratégie vaccinale quand il existe une forte fréquence de la mortalité du à la maladie infectieuse en question. Ceci explique l’absence d’impact du ROR en terme de population surtout pour la rougeole. La mortalité due à cette maladie avait quasiment disparu avant la vaccination. Pour comprendre le phénomène, je vous renvoie à cette note, vous pouvez remplacer test diagnostic par vaccination.

Personnellement, j’aime bien le concept de vaccination. J’ai fait vacciner mes enfants contre tout ce qui était possible. Je suis assez convaincu de l’innocuité de l’approche vaccinale.J’adore me faire vacciner contre la grippe chaque hiver. Je pense qu’il est bien de se faire vacciner. Par contre, je suis, à l’heure actuelle, en France, contre l’obligation vaccinale. Chacun devrait avoir le choix de se faire vacciner ou pas en prenant ses responsabilités pour lui et sa progéniture. Il faut donner une information équilibrée loin du sensationnalisme dans les deux sens. Aucun vaccin n’est responsable de l’autisme, par contre l’alimentation bio c’est une autre histoire 😉

capture-d_c3a9cran-2014-12-31-c3a0-17-36-40De la même façon ne pas vacciner son enfant contre la rougeole ne fait pas de vous un dangereux irresponsable criminel.

Par contre dans les pays, où la mortalité de la rougeole est encore élevée assurer une bonne couverture vaccinale est essentielle.

J’ai eu tort de faire cette note. Les anti et les pro vont me traiter de collaborateurs et d’inconscients. J’attends mon point godwin de fascistes provaccination et d’antiscientifiques antivacc.

Vous trouverez l’article ici.

Ce contenu a été publié dans Medecine, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Je devrais pas mais j’ai pas pu résister à cette figure sur la vaccination.

  1. docteurdu16 dit :

    Etant persuadé de l’intérêt de certaines vaccinations je peux affirmer que cet article est un faux absolu car il devrait remonter bien avant. Lire McKeown guérit de ces ignorants : il produit les courbes depuis le dix-huitème siècle en Angleterre. La vaccination est venue, sauf pour la poliomyélite où, là, c’est le vaccin qui a fait le boulot, finir le travail de l’hygiène.
    Bonne soirée.

    • PUautomne dit :

      Bonsoir, ça vaut peut être le cout que vous fassiez une réponse au Lancet.

    • PUautomne dit :

      Je suis pas sur qu’ils disent le contraire en fait, c’est tout l’intérêt de la lecture de ces courbes de montrer l’évolution sur le moyen long terme.
      Je trouve qu’elles montrent très bien l’évolution que vous décrivez. Globalement l’amélioration de la santé générale par l’hygiène, la bonne alimentation des enfants a fait diminuer la mortalité bien avant la vaccination de masse. J’ai le sentiment que la vaccination a fait fortement diminuer très fortement l’aléa qui restait. C’est pour cela qu’il me semble difficile de défendre une vaccination obligatoire du moins dans les pays occidentaux pour réduire le risque. Pour allez plus loin, je suis convaincu que plutôt que mener des campagnes de vaccinations en Afrique il faudrait se battre pour que tout un chacun mange à sa faim.

      • docteurdu16 dit :

        Ces précisions vont à l’encontre de ce qui est écrit dans le billet. c’est amusant.
        Manger à sa faim n’est pas suffisant.
        Il s’agit de promouvoir un monde post pasteurien : le tout à l’égout et la consommation d’eau potable sont les deux facteurs majeurs de la prévention de la mortalité infantile (qui est le fléau des pays pré pasteuriens). Même la fondation Gates s’y met…
        Quant à répondre au Lancet, les auteurs anglo-saxons le feront mieux que moi, bien qu’il existe une étrange bienveillance, même chez les meilleurs critiques du tout médecine, sur l’efficacité des vaccins qui sont une vache sacrée de l’idéologie médicale.
        Bonne journée.

  2. nfkb (@nfkb) dit :

    http://www.nfkb0.com/wp-content/uploads/2016/05/oh-boy-here-we-go.jpeg

    (un petit google avec « vaccine meme » procure un bon moment de détente)

Laisser un commentaire