Quand le community manager du NEJM se prend les doigts dans le tapis de souris

J’adore quand des grosses machines communicantes comme le NEJM s’emmêlent les pinceaux. @NEJM c’est 343 000 abonné(e)s.

communitymanagernejmJe n’ose pas interpréter le lapsus que représente l’insertion de l’image du tweet au lieu de celle ci.

Le lien renvoie  à l’excellente page, Medicine and Society Data Watch. La figure renvoie à un clinical implication for basic research. Il est passionnant. Il montre comment notre tube digestif en produisant une petite molécule lypd8 nous protège des bactéries  flagellées agressives. Une très bonne lecture pour tous ceux intéressés par les maladies inflammatoires de l’intestin et un rappel de la complexité de la barrière qu’est la paroi digestive.

Ce contenu a été publié dans Médecine humeur, Science, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire