Les CAKUT sont de gauche

J’aime bien les problèmes de latéralité comme vous avez pu le constater. Les reins sont des organes pairs et symétriques. Ils ne le sont pas tout à fait, le rein gauche est plus grand que le rein droit ( 111.3 ± 12.6 mm contre 108.5 ± 12.2 mm (p < 0.0001)). La différence n’est pas très importante, je vous le concède.

Le développement du rein est un phénomène complexe et fragile. Les anomalies développementales sont regroupées sous le joli acronyme de CAKUT (congenital anomalies of the kidney and urinary tract). Ces anomalies ne sont pas rares (0,3 à 1,6 naissances vivantes pour 1000). Elles peuvent être isolées ou s’intégrer dans des syndromes. De nombreuses sont génétiquement déterminées (mutations dans EYA1, SIX1 , FRAS1 , PAX2, SALL1, TCF2, BMP4, RET et FREM2). Les facteurs environnementaux jouent aussi un rôle important (la prise de bloqueurs du système rénine angiotensine, par exemple).

Ces anomalies peuvent être unilatérales. Un auteur vient de montrer que les CAKUT unilatérales touchent plus souvent le rein gauche.

  1. Michiel F Schreuder, « Unilateral anomalies of kidney development: why is left not right[quest] », Kidney Int 80, no. 7 (octobre 2011): 740-745.

Il s’agit d’une méta-analyse des publications sur le sujet. Il s’est intéressé à cinq entités, la dysplasie rénale multikystique, l’agénésie rénale, l’ectopie rénale, les syndrome de la jonction pyélo-urétérale et les mégauretères. Dans tous les cas, le rein gauche est plus fréquemment atteint que le droit. Si le phénomène était aléatoire, la fréquence d’atteinte du rein gauche devrait être de 50%. Dans les publications épluchées par notre chercheur batave, il est malade dans 53% des cas de dysplasies multikystique, 57% des agénésies, 56.9% des ectopies, 63.2% des SJPU, et 62.5% des mégauretères. La différence est à chaque fois significativement différente.

Il n’y a aucune explication à cette constatation. Il est probable que la génétique, l’anatomie et la physiologie jouent un rôle dans ce biais de lésion. Il n’y a pas de pistes claires, la solution viendra peut être de ce modèle de rat qui à la particularité d’avoir une agénésie rénale gauche. L’étude de la néphrogénèse dans ce modèle devrait apporter des informations critiques.

Si vous découvrez un syndrome de la jonction pyélo-urétérale du coté gauche vous savez que le hasard a été biaisé. Ce papier me fait réfléchir au fait que nous biopsions systématiquement le rein gauche. Je me demande si dans des pathologies non liées au développement, l’atteinte rénale est plus sévère sur le rein gauche que droit. Je crains de ne jamais avoir de réponse à ma question…

Durant la néphrogenèse, droite et gauche ne sont pas équivalentes, le rein gauche sera plus gros mais il sera plus à risque d’être malformé. J’aime bien ces articles qui ne servent qu’à la culture générale du néphrologue de base que je suis.

Ce contenu a été publié dans Medecine, Néphrologie, Science, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Les CAKUT sont de gauche

  1. zigmund dit :

    je ne me souvenais plus de cette particularité
    nous avons une forme spéciale de strabisme divergent (sd de stilling duane)plus fréquent chez la femme et qui atteint plus souvent l’oeil gauche pourquoi ? mystère

  2. chantal dit :

    @Zigmund et PUautomne: ce ne sont pas ces mystères qui fascinent tant?

    Bonne soirée

  3. Mercredi dit :

    Bonsoir,

    A la lecture de cet article, j’ai une petite interrogation :
    Cela ne rentre à priori pas dans la définition des CAKUT, mais quid du néphroblastome ?
    Est-ce une erreur de dire qu’il résulte en quelque sorte d’une anomalie du développement et qu’il pourrait suivre cette « règle » de l’asymétrie ?

    J’en profite pour vous dire toute l’estime que j’ai pour votre blog. C’est une vraie découverte de la néphrologie (et même si cela ne fait pas de moi une passionnée, j’aurais aimé qu’on me la présente de cette façon lors de mes études … comme beaucoup d’autres matières malheureusement).

  4. eo dit :

    Intéressant ! Je me rappelle que pour l’endométriose, il y avait aussi une atteinte prédominante d’un côté, il me semble que c’était le gauche.
    Ici pour mon garçon, c’est le rein droit qui est le plus atteint, enfin, peu importe.

Laisser un commentaire