Faut il interdire le profit dans l’industrie médicale?

Un lecteur et un blogueur, je les en remercie, m’ont envoyé un lien vers une très intéressante émission sur la dialyse aux USA. Je vous conseille de la regarder.

C’est pas mal fait et ça soulève la question générale du rapport cout/efficacité de la médecine aux USA et probablement dans tous les pays.
La situation décrite est réaliste. Il est vrai que le boss de DaVita parait assez ridicule. Le problème est de transformer le soin en marchandise et ensuite en bénéfice pour verser des dividendes à des actionnaires. Pas de médecins, une seule infirmière dans la structure, un gâchis sur les médicaments etc. La tentation de ralentir l’accès à la transplantation est aussi abordée.
Je ne peux que conseiller à la nouvelle ministre et à ces conseillers de regarder cette émission quand ils voudront réformer la dialyse en France en particulier en diminuant les exigences en terme de densité de soignants dans les unités, pour répondre à quelques lobbyistes qui se rêvent en mousquetaire.
Je trouve intéressant d’avoir bien visé le « for profit healthcare », ce qui évite ce qui est actuellement fait en France de mettre tout le monde dans le même sac. La dialyse en France est de qualité et elle évite dans la majorité des cas les écueils décrits dans l’émission. La situation n’est pas idéale, mais franchement la qualité du soin est au rendez vous dans l’immense majorité des structures quelques soient le type de financement. Nous devons pour maintenir ce niveau rester vigilant sur le réglementaire. La dialyse n’est pas un Taco Bell.

Nous avons des progrès à faire dans l’accessibilité à la transplantation, bien sur.
Je finirai sur ce point. La transplantation est le meilleur traitement de la maladie rénale stade 5. Il n’y a pas de doute. Ceci essentiellement car les receveurs ont été bien choisis, bien évalués et que longtemps les donneurs ont été aussi bien choisis. La pression a ouvrir les portes de la technique à des patients de plus en plus âgés, des patients de plus en plus comorbides modifient un peu cet état de fait. C’est ce que nous apprend cet important article qui compare la survie des patients de plus de 65 ans recevant des transplants aussi âgés. Les résultats importants tiennent en ces deux figures.

Et oui la transplantation n’améliore pas la survie dans ce groupe de patients. Ceci est juste pour remettre un peu de complexité dans l’histoire qui me parait présentait de façon trop simple.

Enfin, j’ai trouvé deux Gifs qui a mon avis résume bien le problème de la santé aux USA. Ils viennent de cet article.

Il faut faire donc toujours très attention quand on compare les procédures médicales aux USA et en France.

Ce contenu a été publié dans Néphrologie, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire