Dangerous restrooms in Philadelphia

Une petite note de retour de congrès avec le décalage horaire dans le cerveau. Le congrès fut intéressant, pas de grand scoop mais une tendance forte pour l’ASN, l’ouverture vers les nouvelles technologies et les concepts émergeant (nanotech, deep sequencing, épigénétique, biologie de système). Je suis un peu trop fatigué pour aller plus loin.

Pendant les congrès, il y a des temps morts, permettant la promenade et forcément on a des envies pressantes surtout avec les litres de café américain ingurgités pour garder les yeux ouverts pendant les sessions avec le réveil systématique à 5 heures du matin.

Pendant mes errances, j’ai eu la surprise de découvrir ça:

Et oui, il ne faut pas rentrer armé pour aller faire pipi. Les toilettes doivent être un lieu de paix et de sérénité. Il faut pouvoir faire ses petites affaires sans crainte. Je me demande ce qu’il s’est passé pour amener les autorités à apposer cette interdiction…

C’est beaucoup moins sympathique que les WC allemands. Les tirs sont différents.

Je me recale, j’épure ma boite mail et mon reader et j’essaierai de faire des notes un peu plus intellectuelles.

Ce contenu a été publié dans voyage, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Dangerous restrooms in Philadelphia

  1. John Snow dit :

    Simple question de bon sens: entrer armé dans des toilettes publiques pour homme obligerait indéniablement les personnes présentes à pisser les mains en l’air, ce qui serait fort préjudiciable à la propreté des lieux… Les mêmes consignes existaient-elles à l’entrée des toilettes pour femmes? 🙂

    J’étais inquiet, pas de quizz de WE prolongé! Me voilà rassuré…

Laisser un commentaire