Pense-bête des préfixes dans le système métrique

La métrologie est une science passionnante.

En mai 2019, nous rentrerons dans une nouvelle ère avec la nouvelle définition de l’unité de masse qu’est le kilogramme, mais aussi de la mole, de l’ampère et du kelvin. Le système international aura 7 mesures de base, le mètre, le kilogramme, la seconde, l’ampère, le kelvin, la mole et la candela définit avec précision grâce à l’utilisation de 7 constantes physiques.

Le BIPM se prépare à une autre évolution, celle des préfixes. J’ai découvert ce projet dans Science. Elle va rajouter à yotta (10^24 ) et yocto (10^-24), ronna, quecca (10^30), ronto et quecto. Ceci est rendu obligatoire essentiellement par les sciences de l’information et les capacités des futurs ordinateurs avec des disques de l’ordre du Yottabit qui vont arriver un jour. Si comme moi vous avez du mal à vous retrouvez avec ces préfixes et leur signification voici un aide mémoire.

Ces chiffres sont fascinants même si j’ai du mal à me représenter ce qu’ils veulent dire. J’imagine qu’un yoctométre est vraiment petit… Le préfixe yocto est très mignon. En attendant l’appareil qui produira des ronnadécibels voici une petite suggestion d’écoute. L’excellent Ill considered avec un morceau de son cinquième opus.

Calling
Ce contenu a été publié dans Science, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Pense-bête des préfixes dans le système métrique

  1. Doume dit :

    Pas sur que les quebecois abandonnent si facilement leur verge comme unité de mesure ! 😂

  2. Antoine dit :

    Rigolo comme ces préfixes n’avaient pas bougé d’un tout petit « iota » pendant des décennies avant l’arrivé du très grand « yotta ». 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.