Semaine 11

Médecine

Le HDL cholestérol, surtout ne croyait pas qu’il va diminuer le risque cardio-vasculaire de vos patients avec une insuffisance rénale chronique.

Traitement antihypertenseur chez le sujet âgé, toujours mesurer l’intérêt du traitement contre ses risques en particulier ceux de chutes (risque multiplié par 2).

La saignée un traitement toujours d’actualité en Inde, vous admirerez le cabinet de consultation…

Éducation thérapeutique en néphrologie ou l’histoire du verre à moitié plein et à moitié vide, elle améliore la préparation aux techniques de suppléance, mais n’améliore pas la survie.

La cause de la maladie rénale chronique a un impact important sur le pronostic, sans surprise la polykystose rénale dominante est associée au plus fort risque d’aller en dialyse mais à un moindre risque de décès.

Atteinte rénale chez les consommateurs de drogues, une étude autopsique.

Des risques de l’épilation pubienne dans JAMA dermatology, plus de questions que de réponses, un champs de recherche inexploré.

J’ai mis à jour mon cours de L3 sur la physiologie du sodium. Je cherchais des données sur les pertes de sel physiologiques en particulier dans la sueur. J’ai trouvé deux articles qui illustrent bien l’importance des pertes sodées par la transpiration. Je vous rappelle que le volume de sueur produit peut atteindre de 10 à 12 l en ambiance chaude. Dans le premier qui s’intéresse aux travailleurs, les pertes de sel sont estimé entre 10 et 15 g/l pour un travail de 10 heures en ambiance chaude. Cet article montre une différence dans la concentration en sodium dans la sueur venant des bras et des jambes, celle des bras est plus importante que celle des jambes. La concentration moyenne de sodium vont de 38 à 72 mmol/l avec des variations saisonnières. Dans le deuxième qui s’intéresse aux footballeurs américains en camps d’entrainement, les auteurs estiment que la perte de sel quotidienne par la transpiration, pour 4,5 heures d’entrainement, varie de 5 g de sel à plus de 70 g. Ces différences s’expliquent par des différences de volume de sudation en fonction du poste et de la surface corporelle. La concentration moyenne est de 52 mmol/l de sodium mais avec de grande variation interindividuelle de 15 à 90 mmol/l. Dans les deux articles, il y a de la bibliographie pour d’autres sports. Ces deux articles rappellent que nous pouvons perdre de grandes quantités de sel par la peau. L’hydratation lors d’un effort doit donc comporter de l’eau mais aussi du sel sous peine de voir une hyponatrémie se développer. Je suis convaincu que les meilleures boissons pour l’effort sont des solutés à base de bicarbonate de sodium. Je conseille fortement le vichy, si vous ne supporté pas les bulles dégazé le avant.

Au fait, connaissez vous le fluide biologique avec la plus forte concentration en sodium?

Science

Un article passionnant et très excitant sur la possibilité de diagnostiquer des événements thrombotiques en trempant une bandelette dans les urines. Le système marche bien dans un modèle murin. Le principe, injecter des nanoparticules recouverte du substrat de la thrombine lié à un fluorophore, le clivage libère le marqueur fluorescent qui passe dans les urines et peut être identifié par une BU high tech. Très belle approche et très beau papier, à lire.

Un article majeur qui illustre les limites des études d’association et combien il est illusoire de croire que nous allons avoir des réponses simples avec la génomique (FTO et IRX3).

Le coup de gueule de Sidney Brenner contre les revues et les académiques qui tuent la science.

Micro RNA et cellules endothéliales, un fascinant article sur la régulation de la réparation endothéliale par le flux, un microRNA et DLK1.

Une nouvelle méthode d’impression 3D qui permet de créer des tissus avec un réseau de capillaires. Impressionnant.

Les activistes de la cause animale s’en prennent aux individus plus qu’aux institutions. La FASEB propose des règles et bonnes attitudes visant à limiter les risques pour les scientifiques travaillant avec des modèles animaux.

Divers

Une émission passionnante et effrayante sur le « Dreyfus ouvrier », Jules Durand, après cette écoute on a du mal à aimer le patronat du début du XXé siècle et on comprend mieux la hargne syndicale. Une écoute vraiment indispensable, pour découvrir ce que la justice peut faire quand elle est manipulée. Le comble du cauchemar, Durand devenu fou est accueilli à l’asile par le médecin qui était le président du jury populaire qui le condamna à mort. Effrayant. On se demande pourquoi aucun cinéaste ne s’est emparé de ce récit.

La péninsule ibérique vu de haut.

« I would prefer not to » Bartleby. Il faut lire cet immense texte de Melville.

Cosmologie du préservatif.

Le Carreau

« Pures pluies, femmes attendues,
La face que vous essuyez,
De verre voué aux tourments,
Est la face du révolté ;
L’autre, la vitre de l’heureux,
Frissonne devant le feu de bois.

Je vous aime mystères jumeaux,
Je touche à chacun de vous,
J’ai mal et je suis léger. »

René Char

 

Une magnifique photo d’un immense artiste avec une formation qui laisse rêveur.

Publié dans revue de web | Laisser un commentaire

Journée mondiale du Rein

Aujourd’hui 13 mars, c’est la journée mondiale du rein. Il y a des manifestations un peu partout dans le monde sur le sujet « maladie rénale et vieillissement ». En France vous pouvez les trouver ici.

Il s’agit d’une occasion pour parler des maladies rénales chroniques et sensibiliser la population au dépistage des MRC chez les personnes à risque.

Bonne journée du rein

 

Publié dans Néphrologie | Marqué avec , | 2 commentaires

Reflexions autour d’une chronique

Ce matin, j’écoute comme tous les mardis la chronique de Caroline Fourest. J’aime bien caroline Fourest, ses indignations permanentes, ses petits combats contre les grands méchants, son ton docte et sentencieux de celle qui sait. Elle est une sachante, Caroline Fourest. Elle appartient à la tribu des sachants qui garnissent les bataillons des avant-gardes éclairées, des ceux qui apportent la lumière à nous pauvres aveugles enfermés dans la caverne de notre égoïsme quotidien. J’aime les sachants.

Ce matin, j’écoute cette chronique. Elle s’offusque de l’abandon du peuple syrien par la communauté internationale, terme au combien vague et fourre-tout de nos bons sentiments sans lendemain. Cette communauté internationale incapable de se battre pour faire disparaitre le méchant Bachar. Elle a raison caroline Fourest nous n’avons aucun courage, aucune envie d’aller nous battre, d’aller mourir ou ne serait ce que de sacrifier une once de notre petit confort pour un enfant syrien. Nous acceptons de pleurer, de nous émouvoir devant les exactions des uns et des autres. Nous savons nous apitoyer et dire plus jamais ça tel l’alcoolique moyen jurant qu’il sera abstinent après une Xé cuite, mais parmi les écraseurs de larmes personne n’ira se battre que ce soit pour la Syrie ou l’Ukraine.

Les seuls qui acceptent d’aller mourir sont les ennemis gimmicks de caroline Fourest, les musulmans intégristes, ou du moins ceux qui se réclament de cette religion qu’ils ont manifestement très mal compris. Eux vont se battre, pas pour le peuple syrien, mais pour sauver leur âmes, pour accéder à un paradis, et plus prosaïquement remplir le vide de leurs existences du fracas et de la fraternité des armes.

Est ce qu’un seul des sachants-donneurs de leçons a eu l’idée de créer une brigade internationale laïque pour la Syrie qui irait se battre auprès du peuple pour la démocratie? Est ce que Caroline Fourest est prête à verser son sang au coté des syriens qui veulent une Syrie démocratique, laïque et prospère?

Il est facile de donner des leçons, de dire, nos dirigeants devraient faire ci, faire çà, autour d’un petit café et de quelques viennoiseries. Moi aussi j’ai plein d’idées sur ce que devrait être le monde. Je suis contre les méchants, contre l’oppression, pour qu’on arrête de massacrer au nom d’Allah, Jésus, Staline ou je ne sais qui. J’aimerai que le monde ne soit que paix et respect. Comme je ne fais pas grand chose pour cette concorde mondiale, j’évite de trop la ramener.

En Espagne, pour lutter contre le franquisme naissant qui allait tuer la république les intellectuels sont passés à l’action. Il y eut les brigades internationales (Malraux),  les milices du POUM.  Des hommes qui écrivaient, chroniquaient, comme Orwell, sont passés à l’action. Ils avaient le courage de leurs convictions. Celui qui  n’a pas le courage physique de porter ses opinions, devrait mesurer ses propos en respectant ceux qui osent, même s’il ne partage rien avec eux. Avoir du courage derrière son écran, son micro, sa plume est une chose. Avoir l’audace ou la folie de se mettre en danger physiquement vous fait entrer dans une autre dimension. C’est un peu comme le débat sur l’euthanasie ou le suicide assisté ou la fin de vie dans la dignité. Quand on est en bonne santé et loin de la faux de la camarde, il est facile d’avoir des postures et des certitudes. Quand on est au pied du mur, quand le corps est en danger, quand la mort frôle, les convictions ne sont plus aussi inébranlables, le gout de la vie est étrangement tentant.

Alors oui, glosons, parlons, indignons nous, mais ne donnons pas trop de leçons, ne portons pas de jugement à l’emporte pièce. Je sais que je n’ai pas envie de mourir pour la liberté des autres. J’ai envie qu’ils soient libres, comme je le suis, mais j’aime trop la vie pour risquer la mienne. Avant de parler, il faut sonder son cœur, son âme et ses tripes, certains chroniqueurs devraient faire leurs cette attitude. Je ne suis pas courageux, je le sais, alors je ne dirais pas à des hommes d’aller se faire tuer à  ma place.

Publié dans Blog, personnel | Marqué avec , , , | 6 commentaires

Semaine 10

Médecine

Impact de la chimiothérapie palliative sur la fin de vie. Le concept me surprenait, le résultat est dramatique, plus de réanimation et d’actes agressifs pour une survie identique. Futilité, vous avez dit futilité?

Papier majeur en génétique des maladies rénales mais au delà il ouvre des champs insoupçonnés pour comprendre des familles compliquées.

Une excellente revue sur un concept émergent en néphrologie, le role d’aryl hydrocarbon receptor (AHR) dans la genèse des complications cardiovasculaires des maladies rénales chroniques. Cet article compare de façon convaincante l’exposition aux toxines urémiques et l’exposition à des agonsites d’AHR comme la dioxine. Il est accessible gratuitement.

Très intéressant travail sur le parcours de fin de vie en France.

Si vous ne savez pas ce qu’est un reflux vésico-urétéral grade V, c’est là.

L’altération du débit de filtration glomérulaire est un facteur pronostic important chez les patients avec une hypertension arterielle pulmonaire, augmentation de 5% du hazard ratio de décès pour une diminution de 5 ml/mn du DFG.

Il ne semble pas y avoir d’augmentation du risque de mortalité cardiovasculaire chez les femmes avec une MRC recevant des biphosphonates.

Avoir du C4d dans plus de 25% de ses glomérules quand on a une néphropathie à dépôts mésangiaux d’IgA, ce n’est pas bon pour la survie rénale. Ceci pose pas mal de question sur l’éventuel rôle de l’activation du complément dans la physiopathologie de cette glomérulopathie fréquente. Des inhibiteurs du complément sont disponibles…

Se laver les mains ne suffit pas, il faut aussi penser à nettoyer le diaphragme de son stéthoscope.

L’essai thérapeutique le plus étrange de la semaine, 8 patients sur 10 inclusions prévues, un qui n’a pas fini et une publication dans annals of internal medicine. Le sujet réintroduire les statines chez des intolérants, la réponse avec 8 patients je ne sais pas si elle est pertinente. Pour annals « small is beautiful »

Science

Le classement qui fait mal. La France est un nain universitaire. Il faut le réaliser. Le classement du Times est sans appel. Nous sommes mauvais dans tous les domaines de l’évaluation scientifique moderne. Si nous ne nous reprenons pas en main rapidement, nous allons à la catastrophe. On peut ne pas aimer les classements, vouloir faire l’autruche, refuser l’évaluation, mais dans un monde globalisé, où l’intelligence est la ressource la plus importante, si nous ne nous mettons pas en ordre de marche nous allons disparaitre. Ce n’est pas très grave en fait car si nous ne le faisons pas d’autres nations feront progresser le savoir. La science avance sans la France, ce n’est pas dramatique. Ceci mériterait un vrai débat national sur les choix de priorité en terme de financements aussi bien publics que privés.

Un article majeur dans le monde de la pneumologie si ces résultats sont confirmés. Les cellules endothéliales contrôlent la différentiation des cellules souches broncho-alvéolaires. La voie de signalisation est BMP4-NFATc1-thrombospondin1. Il serait possible de moduler la réparation vers cellules alvéolaires (activation de la voie) ou cellules bronchiques (inhibition de la voie, par exemple avec de la ciclosporine A). Un article important hors du champs de la pneumologie qui montre l’importance de la cellule endothéliale comme vecteur de différentiation dans la régénération tissulaire. Il utilise un très beau système de culture en 3D.

Un très intéressant article qui m’a fait découvrir un mécanisme de résolution de l’inflammation. Lors d’une blessure, il y a une inflammation, en pratique des polynucléaires arrivent pour lutter contre la lésion. Quand ils sont détruits, il forment le pus. Un groupe anglais a développé un modèle de blessure de la nageoire du zebrafish qui leur à permis d’identifier des molécules qui accélèrent la résolution de l’inflammation. Sans grande surprise, ils ont trouvé qu’un AINS est efficace. Plus intéressant ils ont découverts une molécule qui accélère le départ des polynucléaires de la zone enflammé et aussi leur apoptose. Il s’agit  d’un bon anti-inflammatoire, cette molécule, la tanshinone IIA est un classique de la pharmacopée chinoise. Cet article est à plus d’un titre intéressant: utilisation du zebrafish pour identifier des médicaments, identification de la migration reverse comme modèle de correction de l’inflammation. Cet article ouvre un champ de recherche passionnant.

Comme j’ai toujours été nul en math, je suis fasciné par les maths. Une très intéressante note didactique sur l’équation de Navier-Stokes.

Très joli article sur l’angiogenèse veineuse chez le zebrafish et le rôle important du cil primaire endothéliale dans la vasculogenèse dans des systèmes à flux faible. J’aime bien ce film (s14) qui montre comment le cil (le machin vert) est fléchi par le flux quand il est présent (image du milieu), alors qu’il reste droit en son absence (les images sur le coté).

10 règles pour écrire des articles scientifiques, toujours utile à rappeler.

Écouter

Excellent set de Ricardo Tobar sur Infine.

Une émission d’une grande beauté et d’une émotion infinie, lumineuse comme le soleil du sud, de tous les suds. L’amitié entre deux hommes sublimes, Char et Camus dans les nouveaux chemins de la connaissance, l’année dernière. Vraiment écoutez là.

Une belle introduction historique pour comprendre ce qui se passe actuellement en Ukraine, dans la fabrique de l’histoire (les 4 émissions sont remarquables) et dans concordance des temps. L’histoire permet de lutter contre la désinformation érigée en système. La science est une forme de résistance.

Sourire et s’extasier

Pour épater les filles, certains sont prêt à hacker les étoiles, excellent XKCD.

Un talentueux street arteur: Pejac

Andrew WHite et sa série Legographer, et mon âme d’enfant renait.

Andrew Whyte - long exposure photography: Legography &emdash; Sometimes you've just gotta watch

Leçon de photos avec Jonpaul Douglass et sa fabuleuse série en cours: Pizza in the wild.

Une chose que je ne verrais jamais de mes propres yeux, le coucher de soleil martien avec son halo bleuâtre, je trouve ça magnifique et émouvant.

Nous ne sommes qu’une poussière d’étoile tournant autour d’une poussière de galaxie.

Publié dans revue de web | Laisser un commentaire

La mort en Zamonie en 3057

En 3057, en Zamonie, la mort est devenue une affaire sérieuse et complexe. Tout a commencé en 3014 avec deux affaires.

Depuis 4 ans, en Fromageriequipue (FQP), une jeune femme était en état pauci-relationnel, après un accident de chauve souris géante. Les soignants qui  la nourrissaient, la nettoyaient, la massaient régulièrement pour que sa peau de jeune femme reste intègre, lui parlaient en faisant tous ces petits soins du quotidien. Ces soignants ont eu le sentiment que la jeune femme ne voulait plus vivre. Ils proposent l’arrêt des soins pour qu’elle s’éteigne paisiblement. Ils ont l’accord du compagnon. le couple avait évoqué cette situation. La jeune fille qui aimait la liberté du vol en chauve souris le soir, n’aurait jamais supporté d’être clouée à son lit, dépendante à l’extrême des autres. La décision fut difficile, longue, car laisser partir celui qu’on aime est dur, mais elle est prise. Les soins sont arrêtés, en particulier alimentation et hydratation. La fin va venir lentement.

Alors que le processus est entamé, une partie de la famille se souvient de l’existence de la jeune aéronaute. Elle n’est pas d’accord avec l’arrêt et este à la cours de Vinusbulle. La décision prend du temps. La justice sait prendre son temps. Finalement, elle oblige les soignants, qui avaient pris une décision difficile, quatre ans de soins au contact ne s’effacent pas d’un claquement de doigt, eux qui se rendaient compte de la futilité de leur pratique. Elle les oblige à la reprise des soins. Terriblement sentiment que celui de la négation de l’évaluation clinique de professionnels, d’un coup, on niait leurs compétences. Que ce moment dut être difficile. La justice avait tranché, il fallait soigner la jeune fille et ne jamais arrêter sinon c’est mal.

Au même moment, en Hamburguriequischlingue (HQS), une jeune femme est enceinte, elle se lève et son cœur s’arrête. Son mari qui ne la voit pas revenir, la découvre, inanimé, il est sauveteur et fait ce qu’il a appris. Elle est transportée dans une réanimation et malgré les soins, son cerveau est irrémédiablement perdu. Elle est en mort encéphalique. Le fœtus vit encore dans le ventre de sa mère morte, du moins son cœur bat. La famille souhaite l’arrêt des soins, impliquant la mort du foetus, dont personne ne sait si il n’est pas lui aussi en mort encéphalique. La loi de HQS interdit d’arrêter les soins à une femme enceinte en mort encéphalique. Le mari est désespéré, il part dans un combat judiciaire. Un juge tranche, vite, les soins prodigués sont futiles, il faut tout arrêter. Le respirateur est arrêté. Un homme va devoir se reconstruire après la mort de la femme et de l’enfant qu’il n’a pu sauver.

Ces deux jugements en apparence contradictoires dans des situations très différentes, en des régions très différentes de Zamonie ont profondément marqué les esprits. Dans un magnifique mouvement de démocratie medicocharlatanesque, ce n’était plus le médecin ou sa famille qui allaient décidés mais l’homme de loi. Ceci a ouvert la porte à l’évolution que nous connaissons.

Après l’affaire de FQP, les soignants décidèrent que dans ces conditions, il n’y aurait plus d’arrêts de soins, trop compliqués, trop difficiles, trop déstructurant pour les équipes. Bien évidement, un an plus tard, une décision de justice obligeât une équipe à arrêter les soins d’un patient pauci-relationnel. Une belle concorde nationalo-zamonienne donnât naissance à la loi suivante: toute personne majeure devait anticiper ces situations difficiles pour que les réponses soient enregistrées dans le dépositoire ultime des décisions finales (DUDF). Il fallait répondre à:

Si vous êtes en situation pauci-relationnelle, que souhaitez vous?

  1. Continuer les soins quoi qu’il arrive,
  2. Que mon père, ma mère, ma femme, ou X décide pour moi,
  3. Arrêt des soins après un mois, 6 mois, un an, deux ans, Y mois ou ans de soins sans évolution
  4. Tout arrêter immédiatement.

Si vous êtes en mort encéphalique, que souhaitez vous? Si vous faites un arrêt cardiaque que souhaitez vous? La réponse à cette dernière question est tatouée sur le thorax de tout citoyen zamonien de plus de 17 ans. Je ne détaille pas les réponses que vous connaissez tous.

Ces directives anticipées devaient couper cours à toute discussion.

Pendant deux ans, ceci fonctionna, à 17 ans vous deviez dire à la puce de votre carte vitalus ce que vous souhaitiez en cas de mort encéphalique, d’état végétatif ou de tout entre-deux limitant votre jugement. Un jeune homme avait chuchoté à sa puce qu’il ne voulait pas vivre en état végétatif et souhaité l’arrêt des soins rapidement. Après un accident de char dinosotracté. Il est pauci-relationnel. L’équipe arrêta. La famille n’était pas d’accord. Elle alla en justice, disant que le jeune homme était dépressif au moment de ses dires puciens et qu’on ne pouvait pas faire confiance à cette puce qui était connu militante « anti-life ». La famille amena des témoins qui jurèrent qu’à la date du choix, le jeune homme n’allait pas bien, mais qu’après il avait dit qu’il voulait vivre dans tout les cas. Il n’avait juste pas eu le temps de changer son avis, ou sa puce de mauvaise foi, ne l’avait pas écouté. Le juge hésita,écouta la famille, la puce, les témoins et trancha en faveur de la famille. Ceci fut un tremblement de terre, on ne pouvait plus faire confiance à sa puce. Il y eut des cris, des hurlements, rien n’y fit. La loi fut modifiée. Le choix devait se faire devant un notarius avec trois témoins indépendants après examen charlatano-psychiatrique approfondi par trois experts qui devaient déclarer tout lien d’intérêt avec des croque-morts, des sociétés de réanimation, etc.

La société pensait avoir trouvé la solution définitive. Malheureusement, un cas particulier vint bousculer cette belle construction légale. Un patient en mort encéphalique avait déclaré devant l’ensemble du collège habilité à recevoir sa déclaration trois avant qu’il était donneur d’organe. Son frère, membre de la secte Réanimatuscorpus, croyant en la réincarnation, s’opposa au prélèvement. Son frère s’était converti récemment à cette nouvelle religion qui veut que le corps soit laissé intègre sous peine d’absence de réapparition sous une forme quelconque. Le frère expliqua que les délais d’expertise était longs et avait empêché la modification de son statut. Il produisit moult témoins de sa secte. Le juge ne put rien faire d’autres que d’interdire tout prélèvement. Le législateur dans sa sagesse immense et devant la pression de divers groupes s’attela à affiner la loi. Le statut devait être validé tout les jours devant témoins et experts. On ne pouvait changer d’avis que toute les 24 heures, aucune réclamation ne serait plus jamais acceptée. La loi ultime de la fin de vie dans la dignité et le respect des désirs (LUFVDRD) de chacun était nait.

Nous avions enfin le modèle parfait encadrant la mort, pardon la fin de vie dans la dignité et le respect des désirs de chacun. La mort est devenue une affaire très sérieuse et rigoureusement encadrée. Nous avons juste du développer l’expertise charlatano-psychiatrique pre-mortelle. Actuellement, en Zamonie, il existe deux professions qui font travailler 40% des citoyens. Il s’agit des témoins et des experts. Les sociétés de témoins se sont développées, vos amis n’acceptaient plus de valider quotidiennement votre statut, alors des petits malins ont inventé la profession de témoins de choix de fin de vie dans la dignité ultime (CFVDU). Nous passons actuellement deux heures de nos journées à parler de notre mort, de notre moral, de nos angoisses et de nos choix pour notre fin.

Nous avons pu faire disparaitre le chômage. Ces questions permanentes ont généré un peu d’angoisse chez nos contemporains, mais tant de tranquillité pour le législateur. Une nouvelle profession est apparue, psychoconseiller en angoisse de mort. Nous sommes passé en 30 ans d’une absence de parole sur le sujet à son omniprésence. Heureusement que la LUFVDRD existe car depuis une dizaine d’années et malgré l’apparition de nombreux nouveaux médicaments et approches thérapeutiques, il y a une véritable épidémie de suicides…

Peut être que nous n’allons pas si bien dans notre désir de maitriser nos ultimes moments.

Publié dans Médecine humeur | Marqué avec , , , , , | 5 commentaires

Semaine 9

Médecine

Excellente revue sur l’hyponatrémie qui place l’osmolalité urinaire à sa vraie place et qui rappelle que le traitement de première ligne est la restriction hydrique. Lisez ça et vous saurez tout sur ce trouble de l’hydratation intra-cellulaire si fréquent.

L’HAS et les antibiotiques, une fiche pleine de bon sens avec des conseils intéressants à faire lire à tous.

Avoir le cœur brisé après le décès de son conjoint n’est pas qu’une image. L’augmentation du risque reste très faible mais elle est statistiquement significative, une statalacon comme les aime DD. Une étude qui n’aura aucun impact sauf celui de faire connaitre ses auteurs…

Vous êtes hypertendus, devenez végétariens votre pression artérielle va diminuer de 5 mm de Hg. Celui là est pour stockholm.

Et un article spécial pour réanimateur, pour rémi, sur les troubles de la coagulation en soins intensifs.

Le poumon qui disparait… Très impressionnantes images dans le NEJM (accès libre).

Vers la rédemption des glitazones, un bel article montre l’efficacité de l’activation de PPARg dans un modèle d’emphysème pulmonaire.

Faut il prendre des vitamines pour prévenir le cancer ou les maladies cardiovasculaires? La réponse de l’USPSTF est là. Comme d’habitude, elle conclut qu’elle ne peut rien recommander car il n’y a pas suffisamment de data, sauf pour la vitamine E et le carotène qu’elle déconseille. Encore une fois, aucun intérêt n’a été montré à l’apport de compléments alimentaires dans la population générale avec une alimentation équilibrée, ceci ne fait qu’enrichir quelques laboratoires.

Un exemple de belle médecine translationnelle, quand la compréhension de la physiopathologie d’une maladie rare (hypophosphatémie liée à l’X) permet de développer une approche thérapeutique (anticorps monoclonal anti-FGF23), c’est dans le JCI.

Pollution aérienne par les petites particules et risque de décès dans le Lancet.

De l’histoire avec Bela Schick et la maladie sérique.

Tu es jeune radiologue, tu veux faire carrière, suis ces conseils

Science

Séquençage du piment rouge, va t on pouvoir le rendre encore plus Hot?

Comment faire retirer un article dans Nature? 8 équipes différentes, 8 sources différentes d’un inhibiteur, 2 souris invalidées, 3 SiRNA, il faut beaucoup de travail pour pas grand chose. Cette histoire illustre bien comme il est difficile de faire disparaitre un papier faux de la littérature. Ici l’histoire se termine plutôt bien car les auteurs de l’article initial accepte le retrait. Il s’agit probablement de la nouvelle la plus importante de la semaine par son potentiel éducatif. Un papier important est publié, personne n’arrive à répliquer une donnée critique, si chacun y va seul, il se fera refuser systématiquement, ils unissent leur force et ça marche. Cette affaire illustre bien les limites de la publication type « presse people » par les revues scientifiques. La course aux scoops, alors que la science ne nait que de la réplication des données par des équipes indépendantes. Quand un papier est passé dans une bonne revue, il est très difficile d’aller dire l’inverse voir quasi impossible. L’auteur devient le patron du domaine et c’est humain, si il est convaincu de ses données, il vous bloquera en disant que vous êtes un mauvais. Il faudrait que les éditeurs des revues prestigieuses résistent à la scoopite. Un très bon résumé ici.

Hétérogénéité génétique intratumoral dans le cancer du rein, ou les limites de vouloir des thérapies ciblées. Ici deux types de modifications perte du 3p et anomalie de VHL sont ubiquitaires, ceux qui rend possible une thérapie les visant. Pour le reste…

Évaluation de la coagulation en temps réel, le futur du monitoring de l’anticoagulation? A voir.

A écouter

Une excellente note de Xavier de La Porte, juste pour réfléchir sur le sens de notre utilisation des réseaux sociaux. Vous pouvez écouter sa chronique quotidienne sur France culture, elle est toujours brillante.

Où l’on découvre que Desproges est un grand auteur, pourquoi? Malgré un ancrage dans une époque, qui peut sourire à génie sans bouillir, son talent d’observateur fait qu’il dessine des personnages et des comportements indémodables . Écoutez cette excellente interprétation de quelques uns de ces textes, rien que pour « Lettre ouverte à monsieur le chauffeur du taxi immatriculé 790 BRR 75″, brillant, cruel et humain. Un sommet.

J’aime Istanbul, je vous conseille cette émission qui rapporte exactement la sensation que j’ai eu l’année dernière, violente, diverse, passionnante, trépidante Istanbul, la capitale européenne du XXIé siècle. Un peuple qui aime tant les arbres ne peut être que bon.

Divers

Même un génie ne peut pas lutter contre un mathématicien, excellent SMBC.

Besoin de tranquillité, je vous conseille une retraite sur l’ile de Bouvet, un confettis de Norvège dans les mers du sud.

A Lisbonne, on apprend le street art aux personnes âgées.

lata65_lara-seixo-rodrigues_wool_street-art-workshops-for-elderly_3_collabcubed

Erik Johansson est un artiste brillant, la preuve ici.

C’est quoi la différence entre la Corée du sud et du nord?

Le désespoir au XXIé siècle.

Le progrès

tumblr_n1gy7aO42R1qz6f9yo1_500

 

Un petit lac de beauté ne peut pas nuire.

Musique

Très bel album de Neneh Cherry: blank project.

Encore plus passionnant le nouveau Brad Meldhau, Taming the dragon, cet album est prodigieux de talent, de beauté. Vous pouvez l’écoutez en boucle, ce que je fais depuis une dizaine de jours. Vraiment génial.

Un immense musicien nous a quitté cette semaine, mais il est toujours vivant dans nos cœurs grâce à ça ou encore ça.

RIP Paco et merci l’artiste pour tout.

Publié dans Medecine, Néphrologie, revue de web | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Semaine 8

Médecine

Céphalées chez un patient en hémodialyse, il faut savoir penser à un vol vasculaire, très joli case report dans le Lancet.

Symptômes urinaires bas d’origine peu claire, pensez au rôle des statines.

Excellente revue sur le remplissage vasculaire, à lire sans modération. Il faut choisir des cristalloïdes et plutôt des solutés avec une quantité en Cl limitée. Il y a surtout de la place pour faire de belles études qui manquent pour répondre de façon définitive à nos interrogations sur la réanimation hydro-électrolytique.

Intérêt limité du Rituximab dans le syndrome de Sjögren.

Une nouvelle glomérulopathie: la GP à dépôts de C4, l’avenir nous dira si elle aura la même postérité que la GP à dépôts de C3.

Recommandations française sur les risques des PICCs, n’oubliez pas qu’ils posent des problèmes pour la création des voies d’abords chez les insuffisants rénaux chroniques.

L’auscultation pulmonaire dans le NEJM, indispensable pour apprendre et réviser. Le graphique interactif est super.

Science

Papier majeur qui va peut être permettre de comprendre pourquoi en cas d’insuffisance rénale chronique même précoce, la calciurie s’effondre. Le FGF23, l’hormone phosphaturiante par excellence joue aussi un rôle dans la réabsorption du calcium dans le tubule distal par le biais de TRPV5. Cet article est majeur dans le domaine avec des implications importantes dans le champs de la régulation phospho-calcique.

Excellente note sur l’évolution de l’activité des uricases ou pourquoi un avantage, perdre l’uricase ce qui permet de transformer plus facilement le fructose en gras, devient un inconvénient dans un régime McDo. L’article d’origine est dans PNAS.

Street art

Zoonzin, excellentes histoires de rue, oui les objets ont une âme.

Davis Zinn is a genuis.

La pie voleuse.

Divers

Des recettes pour maigrir, rien qu’à les regarder on comprend mieux.

Un mug spécial hopital.

Voir un comprimé explosé, comme ç’est beau. Spéciale dédicace à Prescrire qui aime tellement tirer à vu sur tout ce qui bouge.

C’est quoi être adulte?


Les élites à la française, même de « Gauche » elles méprisent ce qui n’est pas clinquant.

La une de Libération du jour est à pleurer. Le peuple ukrainien souffre. Il est affreux de voir des gens s’entretuer. Je ne suis pas sur qu’ils soient trahis par l’Europe. Par contre, le texte les trahit un peu…

SAMSUNGJe ne savais pas que les ukrainiens étaient de grands amateurs de Serge Gainsbourg pour tuer à la belle.

Publié dans revue de web | Marqué avec , , | 2 commentaires

Une madame Soleil de pacotille ou quand Facebook prédit l’amour

En ce moment, j’ai l’impression de ne voir que des graphiques ridicules et avec des interprétation encore plus ridicules. La semaine dernière, je vous avais parlé de ce graphique.

Aujourd’hui, je tombe sur ça.

Si le titre de l’article est correct, la première phrase est franchement désespérante: « Facebook might understand your romantic prospects better than you do. » Non FB ne vous comprend pas mieux que vous même, FB regarde juste des nombres et à postériori observe une association entre une augmentation du nombre de posts juste avant le début d’une relation sentimentale et sa chute après.

Je vois déjà les reprises de ce graphique: « FB prédit l’amour », « FB analyse vos sentiments », etc. Il s’agit juste ici d’une association. En aucun cas avec ces données, facebook ne peut prédire le moment du succès d’une parade amoureuse. Ce qui manque? Le groupe contrôle avec les couples qui augmentent leur échange de posts sur leur murs mais qui ne concluent jamais. Je suis à peu près convaincu que le nombre de post augmente avant puis chute après l’échec… Il est donc totalement idiot de tirer quelques conclusions que ce soit sur le potentiel de prédiction de l’outil FB dans ce domaine. Il s’agit d’une étude rétrospective, pour voir un lien de causalité et envisager une capacité de prédiction, il faudrait du prospectif…

L’article d’Atlantic dit « The number of wall posts climbs and climbs—until it tumbles when things become official ». Je ne conseillerai qu’un chose à l’auteur, la base de la lecture de tout graphique: « Regardes les valeurs sur les axes ». Ici le Y, osez dire que ça monte, ça monte, alors qu’on passe 1.62 à 1.66 posts pour ensuite une baisse dramatique à 1.54 posts. Qui est capable de voir cette différence, elle est statistiquement significative mais n’est pas cliniquement très importante, encore une fois il faudrait des groupes contrôles pour savoir si ce n’est pas un phénomène normal, cette fluctuation.

Si on croit vendre le Big Data avec ces résultats, je suis dubitatif. Mon coté paranoïaque me ferait dire que c’est une manipulation de FB: « regardez comme on est léger ». Alors qu’ils utilisent de façon beaucoup plus intelligente les données du milliard d’utilisateurs.

Ce graphique dit autre chose, qui est plus inquiétant, c’est la croyance en la production de donnée objective sur des conduites totalement subjectives comme l’amour. Je trouve que ça traduit un refus de l’introspection inquiétant.

En attendant, réfléchissez toujours devant un graphique, cherchez les sources, regardez attentivement les valeurs des axes et leurs échelles, demandez le groupe contrôle et avant de voir un lien de causalité, évaluez le caractère rétrospectif ou prospectif du travail.

Publié dans Blog, informatique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Le suppositoire du XXIe siècle

Oubliez le suppositoire, votre patient ne peut pas avaler, vous ne voulez pas le perfuser, pensez au Macy Catheter et découvrez les joies simples de l’administration médicamenteuse intra-rectale.
Je suis convaincu que ce matériel va remporter un grand succès.

Il permet, si on croit le site, d’administrer de nombreux médicaments de façon efficace sous forme liquide par voie rectale. Il sera très facile de faire le bon vieux lavement au kayexalate, probablement en améliorant son efficacité. Je pense qu’il est aussi possible de faire de la réhydratation par cette voie.
L’approche est intéressante. La seule chose que je crains est la possible confusion avec une sonde urinaire et l’injection intravésicale de kayexalate me fait un peu peur. Ce matériel est protégé par des brevets. On se demande pourquoi personne n’y avait pensé avant. Si ce système est bien toléré, pas de nécrose du tube digestif avec le ballonnet gonflé par exemple, il va rendre de nombreux services dans les structures recevant des patients incapables de s’alimenter et à l’abord veineux difficile. Apparemment il ne gène pas la défécation, j’aimerai avoir quelques publications pour  juger de son innocuité et de son efficacité.

About the Macy Catheter™ - hospi 2014-02-17 20-40-10

Ce matériel a reçu une autorisation de commercialisation de la FDA.

Publié dans Medecine | Marqué avec , , | Un commentaire

Semaine 7

Médecine

Une vision historique qui éclaire l’apport de la dialyse à notre compréhension du rôle du sel dans l’hypertension artérielle. Une très bonne note à partager.

Comme c’est la saint valentin, une occasion de faire un peu de dermatologie amoureuse.

indexDes dangers de la non exposition au soleil.

Riions avec l’ISNI qui invente le concept de la nuit en trois demies journées, ce qui fait que 24 heures seront divisées en 5 demie journées. Une logique floue à la pointe du combat social pour les internes. Le seul but de l’ISNI semble que les internes passent le moins de temps possible sur leur lieu de stage. Pour l’ISNI manifestement on apprend pas son métier au lit du malade…

Et une pierre, une de plus dans le jardin des prodépistages du cancer du sein. 25 ans de suivi, 90000 femmes suivies et à la fin pas de différence en terme de mortalité et un risque de surdiagnostic de 20% pour le groupe mammographie.

L’insuffisance rénale aiguë comme un facteur traduisant la fragilité d’une population. 38% de la cohorte RENAL est vivante après 4 ans de suivi, en autre terme, seulement 38% des patients ayant eu besoin de dialyser pour une insuffisance rénale aiguë en réanimation seront vivants à 4 ans. 5% nécessiteront le recours à un traitement de suppléance.

journal.pmed.1001601.g002Un article du JAMA confirme une augmentation du risque d’insuffisance rénale chronique terminale chez les donneurs vivants de rein comparés à une population contrôle. Cet article confirme un papier norvégien de kidney international. Il ne faut pas dire: « le donneur vivant c’est mal », mais il ne faut ne pas nier cette petite augmentation du risque d’insuffisance rénale chronique terminale dans les 10 ans qui suivent le don. La physiopathologie pourrait reposer sur une augmentation des toxines urémiques. L’information éclairée des donneurs et des receveurs est essentielle pour leurs permettre de faire un choix optimal. Je persiste à penser que l’option donneur vivant en transplantation rénale est un bon choix.

Un bel exemple de médecine personnalisée dans le NEJM, pourquoi certains patients sont résistants à l’éculizumab dans l’hémoglobinurie paroxystique nocturne? Ils ont un mutation du facteur C5 du complément cible de l’éculizumab qui empêche la fixation du monoclonal à sa cible.

Les recommandations canadiennes sur la dialyse. Il faut commencer quand il y a des symptômes, la réponse est simple.

L’équipe de Lee Hood à l’ISB va se lancer dans le projet le plus ambitieux de quantified self actuel. Pendant 9 mois, 100 personnes vont être suivi sur des centaines de paramètres (cf image plus bas). Hundred Person Wellness Project est le pilote d’un projet plus ambitieux qui portera sur un suivi de 25 ans de 100000 individus. Le niveau d’intrusion du projet fait à la fois rêver et peur. Les résultats seront attendus avec impatience par tout une frange de la biotech qui voit là un volant d’expansion sans limite. Je me demande si le délai de trois mois pour les biomarqueurs est un bon timing, nous verrons.

Personal-Med

Science

La planète change, une vision de l’espace par la NASA.

Plus de 50% des américains pensent que l’astrologie est une science, 92% des chinois pensent qu’il s’agit de balivernes, et en France?

Tous les indiens d’Amérique pourraient descendre d’une seule population originelle, résultat de l’analyse génétique de l’enfant d’Anzick. Très belle note sur le site de science, pour un papier de Nature.

L’origan, l’antiviral du futur?

Où on apprend que les généticiens français ne sont pas de grands courageux. Cette histoire fournit de plus un exemple supplémentaire des effets de genre en science.

Refaire du muscle chez le sujet agé, bientôt possible? Peut être, en tout cas cet article explique pourquoi avec l’age on répare moins bien ses muscles.

Si ça marche chez l’homme (Effet de la modulation de la voie EGF-EGFR sur la substance blanche), la réanimation des grands prématurés va être profondément changée.

Divers

J’aime bien le concept de ce Gif.

Une illusion d’optique avec du pop corn, j’adore.

Le palais des médicaments.

Un revêtement de sol plus original que la moquette ou le parquet.

Je vous conseille pour rire intelligemment l’écoute de Pour en finir avec la question juive. C’est drôle, subtile et permet de voir combien il est difficile de saisir l’identité d’un individu. En écho, vous devez lire si ce n’est déjà fait le fabuleux roman graphique « Fritz Haber » de David Vandermeulen. Le tome 4 vient de sortir. Il aborde sous un angle tout à fait différent cette problématique de l’identité. Pour finir avec mes juiveries, écoutez la très amusante et brillante affaire Freud-Houdini, ou comment le mot psychanalyse fut inventé.

Un peu d’art vidéo avec Erda Inci et Ozlem Unlü

Un peu de musique

Publié dans Medecine, musique, Science | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires