Écoutes estivales

L’été est un moment propice à l’écoute et à la découverte. Cette année j’ai eu de la chance avec les émissions qui ont capté mon attention, essentiellement sur France Culture. Je partage mes intérêts et mes coup de cœurs.

Cette saison d’Avoir raison avec a été riche et intéressante. La forme, en passant de une fois 58 minutes à 5 fois 28 minutes est plus digeste, surtout quand les concepts sont ardus. Le parti pris de nous faire découvrir des penseurs américains fut une bonne idée et l’ensemble des émissions ont participé à ce que je comprenne mieux certaines petites choses à l’élection américaine.

Je connaissais Anne Carson et son rôle dans l’emergence de l’écologie. Emmanuel Laurentin a bien choisi ses interlocuteurs pour explorer l’œuvre toujours étonnamment actuelle de cette biologiste des années 50. Elle est un précurseur de la One Health. Un concept dont vous n’avait pas fini d’entendre parler. Je conseille si vous voulez comprendre ce qu’est l’écologie.

Je ne connaissais Toni Morrison que de nom. Les invités, traducteurs et lecteurs plus la voix de cette femme puissante m’ont donnée envie de lire cette autrice et je ne le regrette pas. Une littérature qui remue. A écouter, si vous avez des doutes sur l’intérêt de lire ce formidable écrivain. Si vous n’avez qu’une émission à écouter choisissez celle-ci.

Le premier homme de la série est John Rawls, je ne savais pas qu’il existait et à quel point il est important dans la pensée moderne. Une belle découverte intellectuelle et une écoute importante pour comprendre ce à quoi s’oppose réellement Donald Trump et pourquoi il est dangereux pour les USA.

La seule intellectuelle encore vivante et le repoussoir de tant de gens qu’il est capital d’écouter ces cinq émissions pour mieux comprendre pourquoi Judith Butler est tant haïe de par le monde. Sa pensée est particulièrement forte et plus que le genre, c’est sa vision du queer et surtout de la vie bonne qui m’ont touché. Ces cinq émissions m’ont donné envie de lire cet auteur et en particulier Rassemblement. J’ai un peu mieux compris la normativité et la performativité. C’est passionnant et utile pour la réflexion du médecin dans sa pratique.

L’architecture ne me passionne pas mais comme j’aime bien Matthieu Garrigou-Lagrange j’ai écouté les émissions sur Wright. C’est pas mal, surtout la vie du monsieur qui est le modèle de la suivante pour un de ses romans.

La série là plus importante peut être pour comprendre l’amour des américains pour des figures comme celle de Donald Trump, pour comprendre les Musk et autres libertariens. Une vie incroyable un peu comme un roman, une penseuse de l’égoïsme, mère du mouvement libertarien, Ayn Rand et ses deux maîtres ouvrages, « La source vive » et  » la grève ». Il s’agit probablement de tous les auteurs de la saison de celle qui a été et est le plus lu aux USA. Après l’écoute de ces cinq émissions vous comprendrez mieux l’imaginaire américain, indispensable. Ça donne presque envie de lire les pavés. Et puis chapeau à Xavier de La Porte qui est le seul journaliste a accepter de parler pendant 2h30 d’une personne dont il ne partage pas vraiment les idées. Je trouve ça vraiment bien.

Encore un penseur américain majeur que je ne connaissais pas, John Dewey. Les émissions sont peut être les moins intéressantes, il faudrait que je réécoute surtout certains aspects de la pédagogie expérimentale.

Enfin, la saison finie avec Susan Sontag, c’est intéressant, une vie passionnante et palpitante, et une très belle voix. L’émission vaut vraiment pour les extraits d’interview et leurs analyses. J’aime bien la dernière qui est un bel exercice de penser contre. Belle mise en abyme.

Après ces exercices intellectuels, je ne dirais pas de la détente mais une série passionnante d’émissions sur les espions privés ou quand l’état délègue ses missions régaliennes à des prestataires privés, guerre, diplomatie, surveillance, etc. Les huit émissions sont toutes riches, bien documentées et importantes pour comprendre notre monde et celui d’après. Comme une impression de victoire de Ayn Rand sur les autres vous saisira. La santé deviendra forcément un service privé et disparaîtra du champ du public. Je ne vois pas, alors que nous laissons ces nouveaux corsaires exister, alors que les entreprises du numériques arrivent à des valorisations monstrueuses, comment nous ne vivrons pas dans le monde du Samouraï Virtuel de Neal Stephenson. Ce n’est pas très rassurant, mais c’est toujours bien de savoir à quelle sauce nous serons mangés. Elle sera libérale et violente, sous des atours rassurants et bienveillants. Si vous préférez les espions old school qui fleurent bons la guerre froide, il faut écouter le très bon podcast natif de france inter.

Dans une ambiance plus légère, quoi que, il faut écouter Looking for Kermit, un peintre qui ne veux pas d’interview, une journaliste qui veut le rencontrer, le Texas, la peinture, un très bon montage et une jolie tension dramatique. Du très bel ouvrage pour nous faire découvrir l’Amérique d’une autre façon. Je ne suis pas très sensible à la peinture de Kermit Oliver, qui a fait des carrées hermès, mais vous avez vraiment envie de rencontrer cet homme qui apparaît dans ce portrait en creux comme un saint. Franchement très bien.

Pour continuer avec les déambulations, ici le long de la seine, avec François Sureau. Vous pourriez trouver cette émission insupportable, en fait il faut surmonter un peu le pédantisme du monsieur, vraiment l’écouter et c’est franchement pas mal. Son parcours le long de la seine est plutôt une expérience de souvenirs de lectures qu’autres choses mais pourquoi pas. J’aime la littérature. Quelques fois c’est vraiment touchant et puis il a une belle culture. Après une période d’adaptation vous ne pourrez plus vous en passer et vous regretterez que la Seine ne soit pas l’amazone pour en rajouter un peu. Le savoir et son partage, ça ne fait pas de mal.

Dans la série musicale d’été, une belle série justement sur les fleuves, amazone, nil, mississipi, mékong… Il y a aussi de belles émissions sur la métamorphose en particulier celle avec Tony Allen et sur le sample, les play lists sont terribles (vous allez me haïr). Enfin pour ceux qui ne connaissent pas, une très chouette émission sur Drexciya, vraiment passionnant, comme toutes celles sur la musique électro.

Si vous aimez le reggae, je ne peux que vous conseiller le Very good trip Bob Marley. La bande son est une madeleine. C’est un sacré mec le bob avec une vie de roman. Pas grand chose à dire, juste écoutez la vie de celui qui a été le christ rasta. Un petit conseil de lecture pour comprendre la Jamaïque et son racisme, le très beau et émouvant « By the rivers of Babylon » de Kei Miller.

Enfin la seule grande traversée que je suis en train d’écouter est celle sur Frantz Fanon, je recommande fortement, mais j’y reviendrai.

J’aime beaucoup la radio, merci à tous les journalistes, producteurs, et techniciens qui rendent possibles la transmission.

Ce contenu a été publié dans littérature, musique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Écoutes estivales

  1. dsl dit :

    Bien aimé aussi la série sur Bob Marley sur France Inter, toujours sur France Inter à signaler aussi la série un été avec Rimbaud avec l’excellent Sylvain Tesson qui nous fait redécouvrir un de nos plus grands poètes.
    Merci pour les conseils d’écoute, la radio c’est vrai que c’est bien, ça change de la télé qui montre tout et ne dit rien.

Répondre à dsl Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.