Semaine 7

Médecine

Une vision historique qui éclaire l’apport de la dialyse à notre compréhension du rôle du sel dans l’hypertension artérielle. Une très bonne note à partager.

Comme c’est la saint valentin, une occasion de faire un peu de dermatologie amoureuse.

indexDes dangers de la non exposition au soleil.

Riions avec l’ISNI qui invente le concept de la nuit en trois demies journées, ce qui fait que 24 heures seront divisées en 5 demie journées. Une logique floue à la pointe du combat social pour les internes. Le seul but de l’ISNI semble que les internes passent le moins de temps possible sur leur lieu de stage. Pour l’ISNI manifestement on apprend pas son métier au lit du malade…

Et une pierre, une de plus dans le jardin des prodépistages du cancer du sein. 25 ans de suivi, 90000 femmes suivies et à la fin pas de différence en terme de mortalité et un risque de surdiagnostic de 20% pour le groupe mammographie.

L’insuffisance rénale aiguë comme un facteur traduisant la fragilité d’une population. 38% de la cohorte RENAL est vivante après 4 ans de suivi, en autre terme, seulement 38% des patients ayant eu besoin de dialyser pour une insuffisance rénale aiguë en réanimation seront vivants à 4 ans. 5% nécessiteront le recours à un traitement de suppléance.

journal.pmed.1001601.g002Un article du JAMA confirme une augmentation du risque d’insuffisance rénale chronique terminale chez les donneurs vivants de rein comparés à une population contrôle. Cet article confirme un papier norvégien de kidney international. Il ne faut pas dire: « le donneur vivant c’est mal », mais il ne faut ne pas nier cette petite augmentation du risque d’insuffisance rénale chronique terminale dans les 10 ans qui suivent le don. La physiopathologie pourrait reposer sur une augmentation des toxines urémiques. L’information éclairée des donneurs et des receveurs est essentielle pour leurs permettre de faire un choix optimal. Je persiste à penser que l’option donneur vivant en transplantation rénale est un bon choix.

Un bel exemple de médecine personnalisée dans le NEJM, pourquoi certains patients sont résistants à l’éculizumab dans l’hémoglobinurie paroxystique nocturne? Ils ont un mutation du facteur C5 du complément cible de l’éculizumab qui empêche la fixation du monoclonal à sa cible.

Les recommandations canadiennes sur la dialyse. Il faut commencer quand il y a des symptômes, la réponse est simple.

L’équipe de Lee Hood à l’ISB va se lancer dans le projet le plus ambitieux de quantified self actuel. Pendant 9 mois, 100 personnes vont être suivi sur des centaines de paramètres (cf image plus bas). Hundred Person Wellness Project est le pilote d’un projet plus ambitieux qui portera sur un suivi de 25 ans de 100000 individus. Le niveau d’intrusion du projet fait à la fois rêver et peur. Les résultats seront attendus avec impatience par tout une frange de la biotech qui voit là un volant d’expansion sans limite. Je me demande si le délai de trois mois pour les biomarqueurs est un bon timing, nous verrons.

Personal-Med

Science

La planète change, une vision de l’espace par la NASA.

Plus de 50% des américains pensent que l’astrologie est une science, 92% des chinois pensent qu’il s’agit de balivernes, et en France?

Tous les indiens d’Amérique pourraient descendre d’une seule population originelle, résultat de l’analyse génétique de l’enfant d’Anzick. Très belle note sur le site de science, pour un papier de Nature.

L’origan, l’antiviral du futur?

Où on apprend que les généticiens français ne sont pas de grands courageux. Cette histoire fournit de plus un exemple supplémentaire des effets de genre en science.

Refaire du muscle chez le sujet agé, bientôt possible? Peut être, en tout cas cet article explique pourquoi avec l’age on répare moins bien ses muscles.

Si ça marche chez l’homme (Effet de la modulation de la voie EGF-EGFR sur la substance blanche), la réanimation des grands prématurés va être profondément changée.

Divers

J’aime bien le concept de ce Gif.

Une illusion d’optique avec du pop corn, j’adore.

Le palais des médicaments.

Un revêtement de sol plus original que la moquette ou le parquet.

Je vous conseille pour rire intelligemment l’écoute de Pour en finir avec la question juive. C’est drôle, subtile et permet de voir combien il est difficile de saisir l’identité d’un individu. En écho, vous devez lire si ce n’est déjà fait le fabuleux roman graphique « Fritz Haber » de David Vandermeulen. Le tome 4 vient de sortir. Il aborde sous un angle tout à fait différent cette problématique de l’identité. Pour finir avec mes juiveries, écoutez la très amusante et brillante affaire Freud-Houdini, ou comment le mot psychanalyse fut inventé.

Un peu d’art vidéo avec Erda Inci et Ozlem Unlü

Un peu de musique

Ce contenu a été publié dans Medecine, musique, Science, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Semaine 7

  1. nfkb dit :

    c’est vraiment super tes billets hebdomadaires ! merci pour ça

    concernant le vieillissement, les muscles et les cellules souches j’ai trouvé intéressante cette interview de Tom Rando qui travaille à fond sur le sujet : http://www.youtube.com/watch?v=bDxcI035bdo

Laisser un commentaire