« Griboïedov burning blues » par Moriarty

C’est le week end, pour moi dans 4 heures. Vous ne savez peut être pas quoi faire. Si vous avez deux heures de votre temps précieux à enrichir, écoutez ça: Griboïedov Burning blues, une création radiophonique absolument géniale de France Culture. Le podcast trainé depuis un bout de temps dans mon téléphone, exactement le 15 juillet dernier. Une romance musicale et théâtrale librement inspirée de l’immense roman de Boulgakov: « Le Maitre et Marguerite« . Cette œuvre magistrale du maitre soviétique de la littérature fantastique et médicale est un monument de la littérature mondiale. Le pari d’en faire l’ossature d’une heure de spectacle était osé. C’est réussi. J’ai découvert ainsi la belle énergie de Moriarty en live et la fabuleuse voix de la chanteuse. Il a été choisi des moments, je vous les laisse découvrir, de ce roman foisonnant, la réussite est au rendez vous. Woland est au cœur de ce très agréable moment d’écoute.

Alors prenez votre temps, écoutez, ensuite aller faire un petit tour du coté de votre bibliothèque pour relire quelques pages de Boulgakov.

Le service publique radiophoniques fait de belles choses, originales, exigeantes, grand public, passionnantes, il serait dommage de détruire cette belle maison pour faire des économies de bout de chandelles. Merci aux courageux grévistes qui se sont battus pour défendre une création française de grande qualité. La culture, l’université, la connaissance, la musique, la littérature, l’art sont du superflu totalement indispensable à l’homme pour être humain. Notre terrible époque confirme que nos malheurs viennent d’avoir trop d’esprit.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire