Faut il prendre des statines après 65 ans pour réduire le risque d’Accident vasculaire cérébral?

Une étude française donne envie de répondre oui. Ce travail observationnel remarquable par sa qualité et la durée de suivi, montre une réduction de 30% du risque de faire un AVC si on prend une statine ou des fibrates. Ce travail va être repris et re-repris. Il me pose un problème. J’ai un peu de mal à partir d’une étude observationnelle à conclure sur le fait que les traitements hypolipémiants en prévention primaire diminuent le risque d’AVC, d’ailleurs les auteurs à la fin de l’abstract parle d’association et pas de causalité. Ce papier donne envie de faire une belle étude randomisée, prospective chez le sujet agé en prévention primaire.

Juste pour illustrer les limites, les traitements antihypertenseurs augmentent de 50% et 45% le risque de coronaropathies et d’AVC. Vous avez ces données dans l’article. Oui, il y a une association entre le fait de prendre un traitement antihypertenseur et de faire un AVC car on est hypertendu et peut être pas suffisamment bien traité. Peut être que le traitement antihypertenseur en faisant trop baisser la tension entraine des AVC, mais peut être que si ces patients ne prenaient pas d’antiHTA l’incidence d’AVC serait plus importante. Sans essai randomisé contrôlé on ne peut pas répondre…

Une autre limite est le fait que le traitement hypolipémiant n’a pas de bénéfice sur le risque coronarien et la mortalité cardiovasculaire mais il est associé à une diminution du risque de décès toute cause, ce que les essais randomisés avec ces molécules ont toujours beaucoup de mal à montrer. Je suis perplexe. Probablement mes compétences en recherche clinique et statistique sont trop limités pour tout saisir.

En conclusion, ce très intéressant article ne permet pas de répondre à la question posée dans le titre de cette note. Avec une étude observationnelle, on ne pouvait pas s’attendre à mieux.

Source : Primary prevention with lipid lowering drugs and long term risk of vascular events in older people: population based cohort study | The BMJ

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Faut il prendre des statines après 65 ans pour réduire le risque d’Accident vasculaire cérébral?

  1. Dr MG dit :

    Devant ce type d’étude mon questionnement est autre :
    Est-ce de la « science » ou du marketing ?

  2. dsl dit :

    Deux hypothèses : un effet du traitement, ou bien une caractéristique de la population étudiée qui échappe à un ajustement.

  3. breizhabihan dit :

    Question d’étudiant :
    Si l’intérêt des statines est nul dans l’IdM et dans les coronaropathies, pourquoi nos professeurs nous martèlent qu’il ne faut jamais oublier les statines avec un objectif de LDL à 0,7 ou moins ?
    Pourquoi tant « d’attentions » quand on constate que ceux qui prennent des statines ont plein de petits « trucs » musculaires ou autres qui les embêtent.

    Et pour faire écho à l’étude supputative du Dr MG voici une courte étude en double vision multibiaisée :

    « Réaction des médecins lors d’un abandon de traitement : Une étude à propos de 3 cas de patients qui ont renoncé aux statines »

    Population :
    âge : 72-85 ans
    ratio homme/femme : 2/1
    FdR cardio-vasculaires : tous

    Résumé :
    Après les controverses publiques sur les statines et après avoir retrouvé chez eux certains des signes cliniques décrits, des patients ont pris l’initiative de se passer du traitement par statines en le déclarant à leur médecin traitant.
    Les médecins, agissants seuls ou avec l’aide de confrères, ont développé de manière répétée et insistante une stratégie lourde pour inciter en vain à une reprise du traitement : les 7 plaies d’Egypte, la foudre, la tempête…l’intimidation,la mort !
    La disparition de la fatigabilité, ou des douleurs nocturnes, ou des douleurs musculaires, ou des tendinites rampantes ou de la libido, ou … n’ont été d’aucun effet sur la détermination des patients ni sur celle des médecins.

    Conclusion

    🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

  4. ucelli dit :

    Sauf que patatras !

    The great tragedy of Science — the slaying of a beautiful hypothesis by an ugly fact.

    http://en.wikiquote.org/wiki/Thomas_Henry_Huxley

    L’hyperlipidémie n’est pas un facteur de risque d’AVC. N’EST PAS .
    Ce n’est pas ce qu’on nous dit d’habitude, on met tous les tuyaux dans le même panier mais non. Pas si simple.

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8551820

    Cholesterol, diastolic blood pressure, and stroke: 13,000 strokes in 450,000 people in 45 prospective cohorts. Prospective studies collaboration. Lancet. 1995; 346(8991-8992):1647-53.

    (silence gêné)

    Observationnel certes aussi mais …. en l’occurence, size matters:

    « 450,000 individuals with 5-30 years of follow-up (mean 16 years, total 7.3 million person-years of observation), during which 13,397 participants were recorded as having had a stroke. »

    On approche la réalité.

    Alors on va nous sortir la pléiotropie mai quel pléiotropisme commun possible à des statines (no comment, c’est trop long)et d’autres le font mieux et a des fibrates qui s’ils ont un effet sur la survie est de la raccourcir, et pourtant comme le médiator on en donne encor’ ?

    Laissons courir cette étude quant aux conclusions extravagantes qui en sont rapportées par la presse grand public.

Laisser un commentaire