Semaine 12

Médecine

Histoire de la bandelette urinaire, car il est important de savoir que les bonnes idées sont anciennes. Pour une vision un peu plus moderne, c’est là.

Amusant et triste, quand les associations de patients découvrent que les promesses n’engagent que ceux qui y croient. L’histoire de l’intégration de l’Epo dans le forfait dialyse n’a pas fini de faire parler d’elle. La lettre, qui dit vous êtes pas gentils, vous tenez pas vos engagements, est mignonne. Il fallait y penser avant de dire OK. Je crois sincèrement à l’alliance thérapeutique. Un lien fort entre patients et soignants est important pour que la qualité des soins reste élevée contre les tentations de maitrise purement économique. Patients et médecins ont tout intérêt à parler d’une même voix face aux autorités de santé. Croire qu’on peut jouer sa partition sans l’un ou l’autre des partenaires est une faute.

Abelmoschus manihot le futur traitement des glomérulopathies? Peut être, cette plante issue de la pharmacopée traditionnelle chinoise, dans un essai randomisé ouvert, montre une réduction de la protéinurie comparé à la prise d’un sartan. Il faut remarquer cinq choses, le sartan est pris à faible dose (losartan 50 mg/ jour, un cp par jour), la posologie à prendre de A manihot est importante (2,5g*3/ jour soit 15 gélules par jour),  l’essai a recruté des patients à faible risque de progression, il est étonnant qu’il n’y ait pas d’effet additif entre le sartan et la jolie fleur, malheureusement pour la validité des résultats il s’agit d’un essai qui n’est pas en double aveugle, ce qui est bien dommage. Avant de s’emballer, il faut répliquer ces données dans un essai en double aveugle et surtout avoir des critères un peu plus durs que la simple diminution de la protéinurie, qui est un critère intermédiaire intéressant mais mou.

Quand un prix Nobel propose de payer les donneurs de rein, avant de hurler, il faut lire l’article. L’argumentaire est intéressant et les comparaisons intelligentes. Lisez avant d’avoir une opinion.

Les bloqueurs du SRAA dans l’insuffisance rénale chronique, c’est quand même pas mal, même si ce n’est pas la panacée universelle.

Quand le traitement antihypertenseur fait diminuer le volume cérébral… Scare, allo Prescrire, au secours.

Quand Teva accepte de payer 27,6 millions de dollars pour ne plus être incriminé dans l’affaire Reinstein, et ne reconnait pas sa responsabilité dans les prescriptions abusive de clozapine (un neuroleptique). Alors pourquoi payer? Je vous rappelle que ce « psychiatre » a prescrit seul plus de clozapine en 2007 que tous les médecins, du Texas ou de Floride.

Pour rester dans la pharmacie, une acquisition de la BIU de paris descartes qui va faire plaisir à Jean marie 😉 Où on apprend que Vasarely à collaborer avec Big Pharma (petit big pharma)

Remplissage vasculaire dans le choc septique, l’albumine n’apporte rien en terme de survie à 28 jours et 90 jours. Et une chose de régler…

Contrôler son INR avec son smartphone, un jour peut être avec cette technologie.

Choc septique, on reste avec un objectif de PAM à 65 mm Hg sauf peut être chez les hypertendus, à voir…

Et une revue dans le JAMA pour parler du dépistage du cancer de la prostate.

Inhibiteur de la Pompe à protons (IPP) et néphrite interstitielle aigue, pas si rare, mais pas fréquent (11,98 cas pour 100000 personnes -année contre 1,68), il faut y penser.

Science

L’expérience de Rosenhan, le testing est un exercice toujours difficile et critiquable.

A quoi sert la science fondamentale? A donner des conseils aux patients atteints de maladie rares. Dans la sclérose tubéreuse de Bourneville (STB), une lésion très gênante sur le plan esthétique est l’apparition d’angiofibromes. Une équipe américaine montre que l’apparition du deuxième coup moléculaire, qui conduit à la formation des tumeurs cutanées, est lié au UV. En pratique, il faut éviter le soleil quand on a une STB.

Un excellent point sur l’affaire des cellules STAP, ça sent de plus en plus mauvais pour les deux articles et pour la doctorante qui a fait le boulot. Les co-auteurs annoncent qu’eux même n’arrivent pas à faire des STAP cells, qu’il faudrait retirer les articles. La thèse de la jeune femme est aussi accusée d’être un plagiat. Seul persiste Vacanti le dernier auteur du papier. Son labo arrive à faire des STAP cells. Le RIKEN continue les investigations, Harvard fait le mort et Nature ne sait pas sur quel pied danser pendant que Science rigole. La reproductibilité, il n’y a que ça de vrai en science, la reproductibilité.

A voir et écouter

Est ce que vous savez comment sont nettoyées les rues de Londres? Non alors regardez ça et souriez…

Excellente série de la fabrique de l’histoire sur les musiques noires, les mères des musiques contemporaines. Il faut écouter l’émission de Mardi sur l’arrivée du Hip Hop en France, juste pour entendre la voix de Sidney qui nous à fait découvrir cette musique. La play-list est excellente, Africa BamBaataa c’est vraiment bonnard.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas écouté de la musique de l’époque. C’était pas si mal les 80’s…

Et comme c’est le printemps des poètes:

J’aime bien les objets de cet artiste, Michael C Goodward.

Un superbe poème d’André Schmitz

Là, devant une tombe dans laquelle
va descendre l’autre. Et c’est tristesse
bien sûr, mais jubilation secrète aussi
d’être du bon côté, celui d’une douce
et lisse journée à vivre avec des fruits,
avec des seins, dans une abondance de riens
qui donnent à croire qu’on a bien raison
d’être vivant, une fois encore, un jour de plus.

Une vidéo fabuleuse pour comprendre ce qu’est l’équinoxe.

Un peu de musique avec Bachar Mar Khalifé

Où Pejac confirme qu’il est un grand artiste inspiré, si ce dessin ne vous plonge pas dans des abysses de réflexions…

Baba Yaga par Charles Santoso.

Ce contenu a été publié dans revue de web. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire