Semaine 27

Médecine

Très bonne revue dans le NEJM sur les relations entre insuffisance rénale aigue et chronique. Elle justifie, le suivi de la fonction rénale à long terme de tout patient ayant présenté une insuffisance rénale aigüe. Elle rappelle que le patient avec une maladie rénale chronique est à haut risque de développer une insuffisance rénale aiguë. Le message central de l’article reste l’insuffisance rénale aigüe est un facteur de risque d’insuffisance rénale chronique terminale mais aussi de pathologie cardiovasculaire. Ce papier pose énormément de questions sur le sujet. Nous avons du travail devant nous.

Un article récent sur l’équilibre acido-basique, physiologie et pathologie en français.

Très belle étude qui montre qu’en utilisant le taux de CRP par rapport au début de la fièvre, on peut améliorer la distinction entre infection bactérienne et virale chez l’enfant (point rouge infection bactérienne, vert virale). En passant la CRP faite dans les 12 heures qui suivent le début de la fièvre est de peu d’utilité diagnostique.

F1.large

Utile pour ceux qui suivent des MICI et qui prescrivent du 5-ASA, une mise à jour par ICAR. Le 5-ASA est néphrotoxique, ce n’est pas fréquent mais potentiellement irréversible. Il faut surveiller créatininémie et protéinurie.

Faut il proposer une intensification thérapeutique avec autogreffe de cellules souches du sang périphériques dans la sclérodermie? La réponse est , en pratique bien discuter avec le patients car si résultats à 4 ans intéressants sans être spectaculaire, à un an des décès toxiques (8 contre aucun).

Une stratégie restrictive de transfusion n’augmente pas la mortalité dans une grande cohorte de patients.

Un futur traitement de l’alopécie? En tout cas pour cet homme avec une universalis alopecia et un psoriasis, l’inhibiteur des JAK (Tofacitinib) a été un immense succès, un très beau case report jid2014260a.

Les français se trouvent de moins en moins en bonne santé.

En cas de canicule, les médicaments qui peuvent entrainer des effets secondaires importants.

Qui a découvert la rénine? Tigerstedt en 1898. Une très intéressante note qui montre que certains physiologistes du XIX siécle n’avaient pas peur de grand chose. J’ai forcément pensé à cette nouvelle de Boulgakov, « Coeur de chien ».

En ce moment, en médecine, la mode est au décalogue. Je suis fasciné par cette mode, de vouloir commander dans un domaine où le dialogue devrait être la règle. Un exemple en néphro, quand le néphrologue se prend pour dieu, c’est insupportable, la réponse que je partage sauf la forme de commandements qui m’irrite. Je n’ai jamais réussi à marcher au pas à l’armée, ça ne doit pas être pour rien. J’espère qu’on va arrêter dans la médecine en dix commandements, car  heureusement et malheureusement pour certains, cette activité ne se résume pas à des recettes de cuisines assénées comme des vérités premières. Et dire qu’il y a quelques années j’avais pondu les dix commandements de l’externe en néphrologie… La honte.

Science

Faire des iPS cells avec de l’allopurinol? Peut être, en tout cas un brevet vient d’être déposé pour l’utilisation de la xanthine dans cette induction. Le blog de Knoepfler est une ressource indispensable sur le sujet des cellules souches. Mardi on a fait journal club sur les STAPsc, les papiers ont été retirés par Nature cette semaine. Mon message pour les étudiants a été: « Ne trichez pas, premièrement ce n’est pas éthique, deuxièmement vous êtes sous la surveillance de centaines de personnes à même de mieux juger vos données que les reviewers ». J’ai aussi insisté sur l’importance des réseaux sociaux et en particulier de Pubpeer dans l’histoire. Je me rends compte que j’ai tenu le même discours que dans cette très bonne note de « Tout se passe comme si ».

La fracturation hydraulique est peut être la cause de l’augmentation de sismicité en Oklahoma, à suivre, un article qui fera plaisir à tous les anti-gaz de schiste.

Est ce qu’un ordinateur peut improviser de la musique de Jazz? Le résultat n’est pas franchement glorieux. En fait, je ne comprend pas l’intérêt de ce genre de travaux sauf l’aspect d’informatique fondamentale. Pourquoi demander à des machines de faire de la musique alors que tant de grands et beaux artistes vivants explorent cette musique? Pour moi l’improvisation est de revisiter la musique en fonction de son humeur du moment, les logiciels ne font que copier le style. Grande découverte, un musicien a du style, au delà ce qui fait la différence, c’est l’âme mise dans la musique. Il suffit d’écouter Keith Jarret qui explore les même morceaux depuis 30 ans bientôt. On reconnait le style mais chaque interprétation dit autre chose. Jamais une machine ne fera de l’improvisation, sauf quand elle aura une histoire et une conscience.

Dans la foulée, un petit entretien très riche sur l’intelligence artificielle et les humanités numériques.

Quand on a un papier retiré de la littérature et qu’il fait parti de sa thèse de doctorat, est ce qu’on perd sa thèse? Quand on a deux papiers majeurs, cœur de son épreuve de titres et travaux, retirés, est ce qu’on perd son poste? Je suis très intéressé par ce qu’il va se passer pour ce chercheur, dans son université, Angers pour ne pas la citer. Il s’agit d’un cas d’école.

Divers

Les USA, ce pays qui s’est construit sur la prédation du territoire de l’autre. On comprend mieux la logique des politiques états-uniennes.

Montage et voie lactée

La social pool dans le désert de Mojave, si vous allez en Californie vous pourrez la chercher.

Et j’ai pensé à cette autre piscine perdue au bout du monde, en Islande.
piscine bout du monde islandeUne très grande série d’émissions sur le Rwanda dans la fabrique de l’histoire, surtout celle de mardi. J’ai trouvé passionnant cette rencontre avec la réalité brute d’historiens pas forcément de terrain. J’ai brutalement mesuré la chance que nous avions en médecine de nous coltiner avec le réel et le scientifique. Je crois que c’est ça qui me plait dans ce travail, la possibilité de réfléchir de façon théorique à des problèmes et de rapidement se retrouver face à son incarnation. Cette tension entre réflexion et mains dans le cambouis me passionne. C’est ce qui est peut être le plus difficile, arriver à changer d’échelle en permanence passer du très particulier au général et inversement. Si j’avais suivi mon inclination première, l’histoire, j’aurai probablement fait de la microhistoire. Les dix dernières minutes de l’émission au Rwanda portent une grande émotion et rien que pour ce témoignage, le déplacement de tous ces scientifiques a valu le cout. Beau, grand, l’honneur de la science, permettre à l’homme de dépasser ses traumatismes. La note de mercredi a été écrite avec cette émission dans la tête.

Ce contenu a été publié dans revue de web, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Semaine 27

  1. Alphonse Laveran dit :

    Le lien pour l’article sur la CRP est mort…!

    • PUautomne dit :

      C’est vraiment scandaleux ce blog qui vérifie pas ses liens. Et en plus il dit pas merci quand on lui fait des remarques de façon très sympathique… !!! Il est vivant, le lien.
      Merci pour votre commentaire si agréable.

Laisser un commentaire